Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




George Lucas

Le créateur de "La Guerre des étoiles" George Lucas a récemment révélé qu'il avait calqué Jar Jar Binks -- sans conteste le personnage le plus détesté de toute la saga -- sur Dingo, le chien un peu bête et maladroit de Disney.
«Je vais vous confier un secret. Le personnage (loufoque) de Jar Jar Binks est inspiré de Dingo», l'ami de Mickey, a ajouté le réalisateur mythique, déclenchant rires et ovation dans le centre de convention d'Anaheim (Californie), où se déroule le salon D23, organisé par Disney pour ses fans et la presse. Jar Jar Binks -- qui apparaît dans "La Menace fantôme" et dans "L'Attaque des clones" -- est profondément haï par la majorité des fans de "Star Wars" qui voient dans ce personnage en image de synthèse une grave erreur de casting.  "J'adore Dingo", a insisté celui qui est également créateur des films "Indiana Jones", et qui a vendu sa société Lucasfilm à Disney pour quatre milliards de dollars. La multinationale entend à présent monétiser ce trésor. Quatre films "Star Wars" sont déjà en préparation et le prochain, "Le Réveil de la Force", est la sortie la plus attendue de cette fin d'année.

Exposition

Après avoir présenté au public marocain sa première exposition dédiée à «l'Op Art» l'année dernière, la David Bloch Gallery propose une nouvelle manifestation de cet art étonnant de perfection et de subtilité. Inspiré des pointillistes, cubistes et autres futuristes de la première moitié du XXe siècle, l'Art optique ne cesse de surprendre depuis son essor dans les années 1960. Essentiellement abstraites, les créations d'art optique et cinétique engagent activement le spectateur.
En donnant à voir différents jeux de mouvement, de lumière et d'équilibre, l'Op Art explore la dynamique de la vision et la fiabilité de l’œil. Il joue sur les illusions et les perceptions pour mieux placer le spectateur au centre d'expériences sensorielles nouvelles, entre plaisir et vertige.
Ces sollicitations visuelles, à l'épreuve du sensible, sont au cœur des œuvres des artistes réunis par la David Bloch Gallery pour cette nouvelle exposition inédite, dont le vernissage aura lieu le 11 septembre prochain à partir de 19h en présence notamment de références internationales en la matière, comme l'artiste français Sébastien Preschoux, ou Morran Ben Lahcen, acteur désormais incontournable de la scène contemporaine marocaine.

Mercredi 19 Août 2015

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs