Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Bouillon de culture
Johnny Depp
La propriété dans le Var (sud de la France) où ont vécu la star hollywoodienne Johnny Depp et la comédienne et chanteuse française Vanessa Paradis, est à vendre pour 23 millions d'euros, a annoncé le réseau immobilier Sotheby's Real Estate France. Situé à 25 kilomètres du petit port de St Tropez, mythique lieu de villégiature sur la côte d'Azur, ce bien est "un véritable hameau provençal privé d'une dizaine de bâtiments" qui comprend 1.000 m2 de surface habitable et 15 hectares de terrain, selon le descriptif du professionnel.
Outre la bâtisse principale, la propriété compte ainsi plusieurs maisons d'amis, une chapelle, un bar-restaurant, un atelier-garage, une maison du personnel, une cabane de chasseur, une salle de jeux pour enfants, un espace de remise en forme, une cuisine professionnelle, détaille Sotheby's Real Estate France. On y trouve aussi deux piscines et une piste de skate-board, ainsi qu'un atelier d'artiste où l'interprète de "Pirate des Caraïbes", "Charlie et la chocolaterie" et "Alice au pays des merveilles", aussi peintre à ses heures,  exécutait ses toiles. Acquise par Johnny Depp en 2001, la propriété sera vendue avec de "nombreux objets personnels" lui ayant appartenu, "costume de pirate compris", affirme l'hebdomadaire Paris Match, qui publie des photos sur son site.

Centre culturel
Le Centre culturel marocain de Nouakchott vient de boucler une saison faste, marquée par l'organisation d'une série d'activités de proximité, d'encouragement de la créativité et d'ouverture sur les intellectuels mauritaniens. En tomber de rideau, les élèves de l'atelier d'arts plastiques ont présenté leurs travaux, fruit d'un cours ayant débuté en octobre dernier sous la houlette de l'artiste sénégalais Mansour Kébé, qui a exposé ses œuvres une  semaine plus tôt sous l'intitulé "A la recherche du moi".  Le hall du Centre culturel marocain a été transformé en galerie à l'occasion de trois autres expositions montées par Khaled Moulay Driss, président de l'Union des artistes-peintres mauritaniens, Sid El Mokhtar Mohamed et Mokhtar Ould Sidi Mohamed, alias Mokhiss. Tout au long de la saison 2014/2015, les responsables du Centre ont œuvré à insuffler plus de dynamique à cette structure, en diversifiant l'offre culturelle et en intensifiant l'organisation de conférences données par des  intellectuels mauritaniens et marocains de renom sur diverses thématiques, notamment sur l'héritage culturel en partage entre le Maroc et la Mauritanie.

Mardi 23 Juin 2015

Lu 368 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs