Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Bouillon de culture
Concert
 
Un concert de musique classique mexicaine contemporaine avec les artistes Mercedes Gomez Benet et Gerardo Tamez, sera donné, le 19 septembre à la Villa des arts de Rabat (20h00), après le vernissage de l'exposition  inédite de photographies "Complicités : Frida et  Diego" et la projection du film "Frida naturaleza viva".
Cette manifestation est organisée par la Fondation ONA-Villa des arts de  Rabat et l'ambassade du Mexique au Maroc. 
Mercedes Gomez, née à Mexico, a suivi des études musicales en 1974 sous la direction de Judith Flores Alatorre au Conservatoire national de musique, où elle obtient le diplôme de harpiste de concert avec mention honorifique. Elle fut l'élève d'Urzula Makureky, des maîtres Marian Shaffer et Marjorie Tyreen à l'Université du Sud de Tennessee, indique-t-on dans un communiqué de la Fondation ONA.
 
Exposition
 
Une exposition unique qui regroupe les principales estampes du peintre Georges Braque, conservées dans la prestigieuse collection de la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence (France), se déroulera du 16 septembre au 03 octobre à la Villa des arts de Casablanca et du 9 au 22 octobre à la Galerie de l'Institut français de Rabat. Cette exposition est organisée par l'Institut français du Maroc, en partenariat avec la Fondation ONA, indique-t-on dans un communiqué de la Fondation ONA. "Depuis la première eau forte de 1907 d'inspiration cézanienne, en passant  par les gravures de l'époque cubiste, jusqu'aux natures mortes et aux grands  oiseaux, c'est l'ensemble du parcours d'un des plus importants artistes du  XXème siècle que cette exposition de près de 70 œuvres originales permettra de  découvrir", indique-t-on de même source.  "D'abord engagé dans le sillage des fauves (Matisse, Derain, Friesz),  Georges Braque deviendra, avec Pablo Picasso, l’un des principaux inventeurs du  cubisme en bouleversant les lois de l'utilisation de la perspective et de la  couleur", poursuit le communiqué. 
"Mais ce précurseur est aussi le dépositaire de la tradition classique  française dont témoigne la série plus tardive des oiseaux, dont deux  exemplaires ornent un des plafonds du Musée du Louvre. Deux ans avant sa  disparition, une rétrospective lui est consacrée en 1961 par le Musée du  Louvre. 
Il est le premier peintre à être exposé de son vivant dans ce  prestigieux musée", souligne le communiqué.
 

Lundi 8 Septembre 2014

Lu 116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs