Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Bouillon de culture
Conférence
Une conférence artistique sur l’art et la psychanalyse intitulée «Picasso l’Africain, l’homme et son œuvre» aura lieu, samedi, à la villa des arts de Rabat (18h30), avec la participation des professeurs Monssef Sedki Alaoui et Saad Belgnaoui.
Un regard croisé, esthétique et psychanalytique de Picasso et de son œuvre interrogera à la fois le rôle de la symbolisation artistique face aux exigences de la modernité et la place que peut occuper la rencontre interculturelle dans l’élaboration de soi et de sa créativité, indique-t-on dans une Newsletter de la semaine de la Fondation ONA.
Cette même source rappelle que la rencontre de Picasso avec l’Afrique a bouleversé son être et son œuvre. Elle va marquer une transformation profonde de son rapport créatif avec le monde.

Exposition



Une exposition-rétrospective de l’œuvre de Mohamed Bennani MOA, l’un des grands artistes de l’histoire de la peinture contemporaine marocaine, se poursuit jusqu’au 30 janvier aux Villas des arts de Rabat et de Casablanca.
Dans cet hommage rendu par la Fondation ONA à cet artiste, seront exposées ses peintures des années 70/80 jusqu’aux œuvres les plus récentes, indique-t-on dans une Newsletter de la semaine de cette Fondation.
Natif de Tétouan, Mohamed Bennani a au début de son parcours fréquenté l’Ecole des Beaux-Arts de Tétouan, pour rejoindre ensuite l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris (E.N.S.B.A). 
Animé par une ambition singulière, l’artiste poursuit d’autres enseignements tels que la gravure, le moulage, la maîtrise de la ronde bosse, les études de nus, la sculpture. 

Projection
Une projection du film japonais de Kenji Muzoguchi « Les contes de la lune vague après la pluie » (1953)  en présence du scénariste et réalisateur Mohamed El Kehal, aura lieu ce samedi à la Villa des arts de Casablanca à 17h  et sera suivie d’un débat.
Comment s’écrit la partition cinématographique ? Contre l’idée qui réduit le cinéma à son aspect technique, El Kehal va analyser «Les contes de la lune vague après la pluie», pour montrer qu’il existe un art cinématographique spécifique. Ce chef-d’œuvre du cinéaste japonais Muzoguchi raconte l’histoire, au XVIe siècle, au Japon, de deux villageois : l’un devient un cruel samouraï, tandis que l’autre tombe sous le charme d’un fantôme.

Libé
Samedi 19 Janvier 2013

Lu 233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs