Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de Culture




Bouillon de Culture
Conférence

La 1ère conférence internationale sur "Le patrimoine sous-marin méconnu" du Maroc a entamé mardi ses travaux à Dakhla, au siège du centre d'investissement de la ville, sous le thème "Le patrimoine méconnu: un pari culturel et un pilier du développement régional".
Cette rencontre se veut une occasion de faire connaître le patrimoine méconnu dont regorge le littoral des provinces du Sud, et une rencontre afro-européenne en vue d'échanger les expériences et débattre des thématiques à caractère économique et archéologique, liées au patrimoine sous-marin méconnu.
Dans une allocution d'ouverture, Ahmed Bazaid Cheikh El Mami, président de l'Association "Salam", qui organise cette conférence en partenariat avec le ministère de la Communication et le Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, a indiqué que cet événement est une consécration du travail continu de l'association, pionnière en matière de recherches ayant permis de dévoiler le patrimoine sous-marin méconnu au Royaume du Maroc, de découvrir l'un des grands navires du 19ème siècle, et de déterminer l'emplacement d'autres navires historiques.

Rencontre

L'Académie régionale d'éducation et de formation (AREF) de Béni Mellal-Khénifra a organisé, le week-end dernier, à l'occasion de la Journée mondiale du livre, une rencontre littéraire et artistique avec la participation de plusieurs acteurs associatifs et de chercheurs.
Cette rencontre, qui s'est déroulée en présence du directeur de l'AREF de Béni-Mellal-Khénifra et d'élèves bénéficiaires des services de la Fondation de la création artistique et littéraire, a été marquée par la signature de deux ouvrages et d'un recueil de poèmes.
Le directeur de l'AREF Abdelmoumen Talib a indiqué que cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre de la participation de l'Académie à la célébration de la Journée mondiale du livre, vise à consacrer le rôle de la création artistique et culturelle en tant qu'élément majeur de la promotion du système de l'éducation et de la formation et de l'amélioration du niveau des élèves sur les plans de l'apprentissage et des arts. La Fondation de la création artistique et littéraire, créée dans le cadre de la mise en œuvre des contenus des mesures prioritaires de la vision stratégique de la réforme de l'enseignement, aspire à devenir un incubateur pour les élèves talentueux dans les domaines de la littérature, de la musique, du dessin, des arts plastiques et du théâtre, entre autres, dans le but de développer la création littéraire et artistique en milieu scolaire, a-t-il souligné.

Libé
Jeudi 28 Avril 2016

Lu 127 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs