Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de Culture




Salon
 
La 4ème édition du Salon national d'art contemporain a ouvert ses portes, mardi au Forum de la culture à Casablanca
Placée sous le signe "L'Art pour vivre ensemble", cette édition se veut une plateforme de rencontres entre artistes pour échanger sur des oeuvres illustrant la création artistique contemporaine, a souligné le président de l'Association nationale des arts plastiques (ANAP), Abdellatif Zine lors de la cérémonie d'ouverture de cette exposition.
Pour cette année, l'Espagne est l'invité d'honneur et est représenté par les artistes Ana Maria Akdime Garzon, Carla Querejeta Roca, Cristina Almodovar Francés, Damian Flores, Elena Marti Zaro, Joan Cursach, Maria Jose Cumbreras, Paco Diaz et David Minguillon, a-t-il fait savoir, ajoutant que plusieurs artistes marocains prennent part à cette exposition.
Ce 4ème Salon, qui se poursuit jusqu'au 30 courant, est organisée par l'ANAP sous l'égide de la wilaya du Grand Casablanca avec le soutien du ministère de la Culture, le conseil de la ville de Casablanca et la région de Casablanca-Settat.
 
Parution
 
"La nature, éternité de l'instant" est le beau-livre de l'artiste-peintre Lahbib M'Seffer qui vient de paraître aux éditions "Hal".
Cet opus, illustré de toiles du plasticien qui sont l'objet d'une exposition actuellement à Bab Rouah, est une compilation d'un ensemble d'articles, notamment de feu Mohamed Khair-Eddine et Mohamed Chiguer, dédiés à l'artiste-peintre et à son œuvre en plus des écrits et poèmes de Lahbib M'Seffer lui-même.
Retraçant cette exposition éponyme (4-28 novembre), ce beau-livre comprend les contributions du regretté Khair-Eddine qui estime que "jamais paysagiste n'aura à ce point restitué les couleurs et les rythmes lumineux de cette terre marocaine à la fois tourmentée et sereine. Tout chauds qui vous prennent aux tripes, ocres crus, verts cisaillants et reflets bleus d'acier pur se mêlant aux tons tantôt brouillés et tantôt clairs du ciel en une succession de visions extrêmement poétiques...".
Et d'ajouter qu’en "maître" de la matière, Lahbib M'Seffer exécute le travail de la toile par touches rapides et quasi imperceptibles tel un poète égrenant des mots rares ou familiers.
Outre les contributions de Khair-Eddine et Chiguer, cet ouvrage de 98 pages, édité avec le concours du ministère de la Culture, comprend notamment des écrits de Said Afoulous, de photographies de l'artiste lors de précédentes expositions et de ses rencontres avec nombre de personnalités de différents horizons.
Dans une déclaration à la MAP, Lahbib M'Seffer a indiqué que "La nature, éternité de l'instant" est l'aboutissement d'un travail de quatre, et que la beauté de la nature marocaine a subjugué son regard et guidé ses recherches dans la pratique du paysage.

Vendredi 20 Novembre 2015

Lu 162 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs