Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de Culture




Bouillon de Culture
Conférence

Le Centre des études sahariennes organise aujourd’hui, vendredi, une conférence de presse pour présenter une "Anthologie de la musique hassanie".
L'anthologie, qui a été élaborée en partenariat avec le Conseil national des droits de l'Homme, l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, le groupe Office chérifien des phosphates et la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université Mohammed V-Agdal à Rabat, célèbre ce patrimoine culturel immatériel.

Exposition

Le Centre culturel égyptien organise ce soir, vendredi, à Rabat, une exposition d'arts plastiques axée sur le thème "Laylat Al Ouan" (La nuit des couleurs).
Prendront part à l'exposition, qui sera organisée en collaboration avec l'Union des artistes marocains, les artistes Al Arab Boutafah et Mohamed Anjar.


Festival

L'Association Chouâla pour l'éducation et la culture (section Takadoum) organisera, le 20 avril à la salle Bahnini, le 2è Festival régional de la chanson marocaine dédiée à l'artiste marocaine Hayat El Idrissi.
Cette 2è édition, qui s'inscrit dans le cadre de l'encouragement des voix montantes à affiner leurs talents artistiques, a pour objectif de leur offrir des espaces et des conditions idoines pour leur permettre de montrer leurs talents.
Plus de 700 jeunes artistes sont entrés en compétition dans le cadre des phases éliminatoires qui se sont déroulées à Rabat, Rommani, Tiflet, Salé, Témara et Skhirat.  Dix ont été sélectionnés pour participer à la phase finale.


Rencontre

L'Institut français d'El Jadida organisera, le 26 avril, en coordination avec l'Union des écrivains du Maroc, une rencontre avec l'écrivain Mustapha Jmahri, à l'occasion de la publication de son autobiographie "A l'ombre d'El Jadida, souvenirs et témoignage" (L'Harmattan).
Le récit, paru dans la collection ''Graveurs de mémoire'', débute avec la période de l'enfance de l'écrivain au quartier de l'Oasis à Casablanca au début des années 1950, puis relate le retour des parents vers leur ville d'origine El Jadida et la vie de Mustapha Jmahri à l'internat d'un lycée casablancais. L'ouvrage revient également sur le passage à l'université, l'expérience journalistique à la station radio d'Aïn Chok mais évoque aussi le projet éditorial de l'écrivain et ses relations avec des écrivains marocains et étrangers.

Libé
Vendredi 19 Avril 2013

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs