Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillo de culture




Bouillo de culture
Exposition

La 2ème édition photographique du patrimoine immatériel et ses diversités culturelles et humaines, organisée par l'Association "Atelier d'Art photographique, à la Galerie "An Nadira" (la Découverte) à Rabat, a pris fin récemment.
Il s'agit d'une exposition collective de 22 artistes photographes en provenance de France, Maroc, Tunisie, Algérie et le Pérou, initiée par l'association, du 22 au 30 décembre, sous le thème "Le cheval, dans tous ses états".
L'exposition, qui regroupe une cinquantaine de photographies en couleur et en noir et blanc, focalise les différentes espèces et races du cheval, tout en mettant une mise au point sur la relation étroite bien marquée dans l'histoire entre l'homme et cet animal : cheval de fantasia, cheval des sports et loisirs, cheval de trait, cheval de dressage, cheval de forêt, cheval sauvage ou encore le cheval de guerre, avec la valorisation des qualités historiques, culturelles, patrimoniales, symboliques et fantastiques attribuées à cet animal.
La 3ème édition photographique du patrimoine immatériel sera tenue sur le thème du "Thé".

Hommage

La Fondation Boukili a organisé une cérémonie en hommage à El Mokhtar Aït Omar, pour ses efforts pour la promotion de la culture cinématographique au Maroc.
Le président de la Fondation, M. Boukili a rendu hommage au critique du cinéma, à son dévouement et à sa ténacité à maintenir vivace la culture cinématographique dans sa ville.
Dans son témoignage, le journaliste Driss Lyakoubi a mis l'accent sur les efforts de Aït Omar pour la création et la pérennisation du festival de cinéma dans la ville de Kénitra.
Né en 1951, El Mokhtar Aït Omar a exercé dans l'enseignement après avoir obtenu sa licence en littérature arabe en 1972. Il sera parmi les premiers précurseurs du mouvement des ciné-clubs au Maroc. Il a été élu secrétaire général de la Fédération nationale des ciné-clubs, puis son président de 1985 à 1991. Il va, en même temps, assurer, en 1985, la fonction de rédacteur en chef de la revue "Etudes cinématographiques".


Rencontre

 L'Association des professeurs de la langue arabe à Tan Tan, a organisé dernièrement une rencontre pour faire la lumière sur la réalité et les problématiques d'enseignement de cette langue au sien de l'école marocaine.
Cette rencontre, organisée en partenariat avec la délégation provinciale du ministère de l’Education nationale avec le soutien de la direction régionale du ministère de la Culture, vise à tirer la sonnette d’alarme quant à "la situation désastreuse de la langue arabe actuellement" et inciter les générations montantes à aiguiser leur connaissance linguistique en matière de langue arabe.

Libé
Jeudi 3 Janvier 2013

Lu 196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs