Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouffée d’oxygène pour l’Olympique de Khouribga


Les Phosphatiers enfoncent les Gharbaouis



Bouffée d’oxygène pour l’Olympique de Khouribga
Le onze khouribgui a renoué avec la victoire après son match nul avec le RBM à Béni Mellal, lors de la dernière journée.
C’est devant quelque 1000 spectateurs que l’Olympique de Khouribga a accueilli le KAC de Kénitra, pour le compte de la 22ème journée du Botola Pro Elite1, au Complexe OCP qui a ouvert ses portes aux supporters après sa fermeture durant deux journées pour cause de  réfection, dans un match barrage qui s’annonçait difficile entre deux formations mal loties menacées de relégation. La rencontre s’est terminée à l’avantage des Khouribguis sur le score de trois réalisations à zéro.
Dès la première minute, les Phosphatiers passent à l’attaque en exerçant un pressing constant sur une défense gharbaouie bien regroupée autour du gardien Bistara. Des occasions vont être créées mais loupées d’une manière lamentable par les attaquants khouribguis. Les  visiteurs se contentent de contre-attaques menées par Biyat qui, blessé, laissera sa place à Andaloussi, au bonheur des défenseurs locaux. La première période se solde sur un nul blanc.
 Au deuxième half, le match change de physionomie. Les Treiki, Askari et Rquioui harassent la défense du KAC, notamment ce dernier qui s'est avéré un véritable poison pour les défenseurs kénitris. En effet, à la 57’, Rquioui dribble toute la défense adverse et sert Treiki qui bat Bistara.
Ce but chamboule les cartes de l’entraîneur Zoran qui procède à des changements en vue de revenir au score. La 76’ voit Rquioui servir El Yamik en pleine surface de réparation, ce dernier se prépare à tirer, mais le portier Bistara le fauche, l’arbitre Mabrouk n’hésite pas un instant, avertit le gardien et accorde le penalty. A la transformation le défenseur Amzil, auteur d’un bon match qui d’une frappe sèche double la mise pour les siens.
Une minute après, suite à une attaque rapide, Rquioui sert Askari, sur un plateau d’argent, qui envoie le pauvre Bistara chercher le cuir du fond des filets pour la troisième fois.
Les coéquipiers de Rquioui, homme du match, campent plus de dix minutes dans la zone du KAC. Abasourdis, les Gharbaouis ne font que dégager les balles en catastrophe.
Au terme de cette rencontre, le coach de l’OCK, Sahabi a déclaré : «Cette victoire est le résultat de la conjugaison des efforts de tout le monde. Les joueurs ont appliqué à la lettre les consignes, les encouragements du bureau dirigeant par l’octroi d’une prime conséquente, en plus de la présence des supporters qui ont soutenu l’équipe durant le match».

Chouaib Sahnoun
Jeudi 4 Avril 2013

Lu 302 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs