Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Botola Pro” : Fès en dénominateur commun : L'IZK se donne de l'aise en disposant du MAS et l'ASFAR à l'assaut du WAF




“Botola Pro” : Fès en dénominateur commun : L'IZK se donne de l'aise en disposant du MAS et l'ASFAR à l'assaut du WAF
Entre mercredi et vendredi, le dénominateur commun est certainement la ville de Fès à travers ses deux représentants, le MAS et  le WAF. Hier, c'était au Maghreb de Fès de se distinguer de la manière, la moins illustrative possible et ce, en succombant (2-1) sur la pelouse du coquet complexe sportif de la route de Sefrou et à la surprise générale devant un IZK qui, le temps d'une soirée, s'est pris à rêver qu'il était devenu roi d'Afrique. Et pour cause ! Il avait fait tomber en son antre, le Super Champion continental. La victoire zemmourie a d'ailleurs cette connotation puisque c'est justement sa légion africaine qui l'a construite.  Alors que le MAS croyait s'acheminer vers un huitième succès après que leur défenseur vedette Samir Zekroumi a inscrit le but fassi à la 20', voilà que le Nigérien Al Hassane Issoufou Danté en l'espace de cinq minutes, vient tout brouiller en inscrivant deux superbes buts à un quart d'heure du sifflet final. De ce résultat, les Zemmouris gagnent deux places et respirent à six longueurs de la lanterne rouge à la onzième place tandis que  le MAS reste scotché à la cinquième place en compagnie du WAC ratant du coup une excellente occasion d'accrocher le wagon de tête.
Aujourd'hui en nocturne, l'ASFAR au complexe Moulay Abdallah recevra le WAF. La rencontre s'annonce des plus plaisantes, car les deux équipes sont bien généreuses ne réchignant pas à faire le jeu souvent infructueusement. Le WAF en sait quelque chose puiqu'il n' a engrangé qu’un point en quatre rencontres (un nul face au WAC à Casablanca et trois défaites, une en déplacement (KAC)  et deux à domicile (DHJ et MAS). Actuellement dans le besoin avec 19 points, le WAF sera ce soir face aux Militaires à la recherche de ces points perdus, que Fathi Jamal  et ses hommes se le disent. Ces derniers revenus de Khémisset sans avoir perdu ont tout de même subi quelques dégâts (des blessés, Alloudi et Kabli) dus à la pelouse du 18 Novembre où il ne fait pas bon de s'exhiber, auront toutes les difficultés du monde à contenir les ardeurs des Fassis prêts à tout pour renverser la vapeur. Les deux clubs étant donc portés sur l'offensive, on peut s'attendre à du bon spectacle à Rabat.

Med Jaouad Kanabi
Vendredi 9 Mars 2012

Lu 313 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs