Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bonne tenue de la consommation des ménages en 2014




Bonne tenue de la consommation des ménages en 2014
La consommation des ménages se serait bien tenue au cours de l'année 2014, favorisée par la maîtrise des prix à la consommation et l'amélioration des revenus des ménages, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l'Economie et des Finances.
Les revenus des ménages auraient bénéficié de l'impact significatif de la bonne campagne agricole 2012/2013, des transferts des Marocains résidant à l'étranger, de l'amélioration de la situation du marché de travail et d'une bonne évolution de l'encours des crédits à la consommation, a expliqué la DEPF, dans sa note de conjoncture pour le mois de janvier 2015. La note a précisé que les revenus des ménages auraient bénéficié, notamment, de la reprise constatée au niveau des transferts des MRE, progressant de 2,2% à plus de 59,1 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2014, et de la création de 141.000 postes d'emploi rémunéré au troisième trimestre de l'année 2014, après des créations de 28.000 postes au deuxième trimestre 2014.
L'emploi non rémunéré a connu, en revanche, une perte de 83.000 postes pendant le 3ème trimestre. Cette création d'emploi recouvre 60.000 postes additionnels dans le secteur des services, 42.000 dans le secteur du BTP et 31.000 postes dans le secteur de l'industrie y compris l'artisanat.
Quant au secteur d'agriculture, forêt et pêche, il a été marqué par une perte de 75.000 emplois, a relevé la DEPF, notant que le taux de chômage s'est accru de 0,5 point au troisième trimestre 2014, en glissement annuel, pour se situer à 9,6%.
Par lieu de résidence, ce taux est passé de 14% à 14,5% au sein des villes et de 3,7% à 4,1% dans le milieu rural. En outre, l'encours des crédits à la consommation a affiché une reprise significative au cours de cette année, avec une progression de 8,8% à fin novembre 2014, en glissement annuel, après une baisse de 1,2% à fin juin dernier. Par rapport à fin décembre 2013, ces crédits ont progressé de 9,2%. Par ailleurs, les revenus des ménages ruraux auraient été soutenus par les résultats relativement bons de la campagne agricole 2013/2014, a poursuivi la même source.
Pour sa part, l'indice des prix à la consommation a affiché une légère hausse de 0,4% à fin novembre 2014, en glissement annuel. Cette évolution recouvre un retrait de 1,3% de l'indice alimentaire, après +2,6% une année auparavant et une progression de 1,7% de celui non alimentaire, après +1,5% à fin novembre 2013.
Les chiffres font, par ailleurs, ressortir le maintien de l'effort d'investissement, bénéficiant de la bonne tenue des émissions au titre de l'investissement du budget de l'Etat, des flux des IDE et de la consolidation des crédits à l'équipement.

Samedi 24 Janvier 2015

Lu 927 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs