Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bonne nouvelle pour l'agriculture printanière : Retour des pluies à partir du 13 avril




Bonne nouvelle pour l'agriculture printanière : Retour des pluies à partir du 13 avril
Les pluies seraient de retour à partir du 13 avril courant et devraient s'étaler sur le week-end et le début de la semaine suivante. Elles seraient abondantes si elles sont précédées par la chaleur et accompagnées par une baisse des températures, nous a indiqué le climatologue Mohamed Saïd Karrouk.
Selon lui, cette situation sera due à une tendance du flux Nord-Ouest sur l'Europe de l'Ouest qui  ne parviendra au Maroc qu’à partir du 13 avril. «  Il y aurait un renversement de tendance, type Nord-Est en provenance donc de l'Europe centrale. Celui-ci devrait toucher l'Afrique du Nord et concerner essentiellement le Maroc puis l'Algérie et la Tunisie », nous a-t-il précisé avant d’ajouter que les précipitations prévues seraient une bénédiction pour l'agriculture printanière que le plan Maroc Vert devrait, selon lui, renforcer en prenant compte du changement du climat dans le Royaume.
Pour l’expert marocain, les pluies printanières ont toujours été un phénomène régulier au Maroc. «Ce qui n'est pas normal aujourd’hui, c'est qu'il n’a  plu ni en automne ni en hiver. Pire, il a fait très froid puis très chaud et cette pluie interrompue ne se réalise qu'au printemps. Ça c'est nouveau et on ne sait pas comment elle va évoluer», nous a-t-il expliqué.
D’après lui, la situation actuelle ne peut être généralisée et il est encore tôt pour se prononcer. «Le Maroc vit actuellement un nouveau cycle de l'eau dû au nouveau climat dont on ignore les détails de sa distribution géographique», nous a-t-il déclaré.  
Un phénomène auquel les Marocains ne sont pas habitués et du coup, ils ne vont pas en profiter. « Le pire, c’est que ni les pouvoirs publics ni les agriculteurs ne sont conscients de la situation. Ces derniers sont livrés à eux-mêmes à part l'accompagnement technique dont ils bénéficient. Le reste n'existe pas», a-t-il révélé.
Que faut-il donc faire pour affronter cette situation ? «Il faut déployer des efforts pour s'intégrer dans la nouvelle situation ou pour être plus précis, il faut faire des ajustements.  C’est le terme approprié en ce qui concerne le calendrier agricole», a-t-il formulé.
M. Karrouk a estimé qu’il faut développer de nouvelles espèces qui profitent mieux de la situation et qui ne souffrent pas trop de la sécheresse. Des espèces non fragiles aux excès de température et qui peuvent être sauvées par des pluies tardives.
Il a estimé également qu’il faut gérer autrement les ressources en eau et élargir l'irrigation aux régions qui ne sont pas encore concernées par cette pratique en faisant bénéficier les petits agriculteurs des eaux des barrages. « Il faut développer les transferts de l'eau des barrages du nord vers les régions qui en ont besoin. C’est à ça que doivent servir ces barrages », a-t-il dit. D’après lui, la politique des barrages a donné ses fruits dans le stockage de l'eau en privant les petits agriculteurs. « C'est l'agriculture marchande destinée principalement à l'exportation qui en profite. Le comble, c’est que l'eau au Maroc est subventionnée par l'Etat  et ça c'est un autre débat», a-t-il conclu.

Hassan Bentaleb
Mardi 10 Avril 2012

Lu 770 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs