Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Blokhine: "Que puis-je faire face à cinq arbitres ?"




Blokhine: "Que puis-je faire face à cinq arbitres ?"
Oleg Blokhine affirmé avec fatalité "que puis-je faire face à cinq arbitre" en réponse à une question sur le but tout à fait valable de Devic non accordé par l'arbitre de la rencontre entre l'Angleterre et l'Ukraine.
"Il y a un ballon qui rentre de 50 centimètres dans le but anglais. Mais ce n'est pas but. Que puis-je dire, que puis-je faire face aux décisions des cinq arbitres qui sont sur le terrain et qui ne voient pas ? A quoi servent-ils" ?, a déclaré le sélectionneur ukrainien en conférence de presse.
A la 62e minute, alors que l'Ukraine était menée 1 à 0, un tir de Devic est bien entré dans le but anglais avant d'être repoussé par l'Anglais Terry.
"Terry et Carroll donnent des coups de coude et il n'y a pas de cartons jaunes. Pourtant, M. Collina (responsable des arbitres de l'UEFA) nous avait dit que tout mouvement de coude serait sanctionné... Que puis-je dire ?", a-t-il poursuivi.
"Nous avons été malchanceux. Ce n'était pas notre jour aujourd'hui. Mais je ne veux pas tout mettre sur l'arbitrage", a-t-il poursuivi.
"Je veux d'abord féliciter mes joueurs. Je suis fier de mon équipe et de nos supporteurs. Nous avons été capables d'égaliser, mais l'arbitre ne nous a pas donné le but. Les Anglais ont joué en contre, en cassant le jeu", a conclu Blokhine après l'élimination de son équipe.
L'Angleterre, victorieuse 1 à 0, a terminé première du groupe D devant la France, les deux pays se qualifiant pour les quarts de finale. En cas de match nul 1-1 entre Anglais et Ukrainiens, l'Angleterre serait restée première (5 pts) devant la France (4 pts), battue par la Suède 2-0.

Technologie sur la ligne de but

Le président de la Fédération internationale de football (Fifa) Joseph Blatter a estimé mercredi que la technologie sur la ligne de but était "une nécessité" après l'erreur d'arbitrage qui a privé l'Ukraine d'un but valable face à l'Angleterre.
"Après ce match, la technologie sur ligne de but n'est plus une possibilité, c'est une nécessité", écrit en anglais Joseph Blatter sur son compte Twitter.
Une décision à propos de la vidéo sur la ligne de but doit être prise par le Board, instance garantes des lois du jeu, quelques jours après la finale (à Kiev le 1er juillet, réunion du Board le 5 en Suisse). Deux technologies concurrentes sont actuellement testées.

Libé
Jeudi 21 Juin 2012

Lu 168 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs