Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bloc-notes de Mohammed Bakrim : L’encyclopédie aujourd’hui…




Une nouvelle donne marque les rapports pédagogiques au sein du système scolaire : le rapport de forces à l’égard du savoir a complètement changé au bénéfice d’un nouvel équilibre qui n’est pas nécessairement favorable au pouvoir du maître. C’est ce que je qualifierais de l’effet Wikipédia du nom de cette encyclopédie virtuelle qui met  le savoir non seulement de tous les navigateurs mais fait de chacun un encyclopédiste potentiel ! C’est le symbole du savoir désinstitutionnalisé. Ses fondateurs étant eux-mêmes à l’origine des réfractaires à l’ordre, des hackers qui ont pris d’assaut la Toile. C’est une encyclopédie gratuite rédigée par ses utilisateurs. Ils sont classés selon le nombre de leurs contributions, du type d’articles sur lesquels ils ont travaillé. Le principe étant simple : chacun peut créer une page sur le site, en modifier une existante. Wiki signifie en hawaiien « rapide », c’est en somme la nouvelle philosophie qui résume tout un mode de savoir qui ne manque pas de dérouter les fondements de l’école classique.
La région, une affaire citoyenne
C’est parti pour un débat citoyen autour de la régionalisation : l’initiative revient à l’USFP de lancer un vaste chantier de réflexion autour de cette question qui va participer à remodeler l’image politique et culturelle du Maroc de demain. La Commission Royale sur le sujet a sollicité pour sa part un délai supplémentaire pour préparer une copie à la hauteur des attentes. Les militants de l’USFP vont contribuer à ce vaste chantier non seulement par obligation institutionnelle mais surtout aussi parce que la région est au cœur du projet de la transformation démocratique de la société et de l’Etat. La région n’est pas à comprendre ici comme un étage supplémentaire dans l’édifice de la démocratie locale, c’est est une nouvelle philosophie de la chose publique. C’est la traduction de la démocratie en termes nouveaux avec le territoire, avec la culture, avec la société. Celle-ci n’est plus un concept vague mais une somme de différences que tout projet de développement doit reconnaître et intégrer. La région, en outre, comme philosophie de l’action publique est une démarche originale qui ne distingue pas entre les moyens et les finalités : elle est le moyen de sa propre finalité ! Bref, c’est une révolution tranquille pour mettre le Maroc sur orbite du nouveau millénaire.


Libé
Mardi 23 Février 2010

Lu 251 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs