Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Blatter fait l'impasse sur le Mondial féminin au Canada

En raison de leurs engagements actuels à Zurich, le président de la Fifa et le secrétaire général resteront au siège




Blatter fait l'impasse sur le Mondial féminin au Canada
 Pour la première fois depuis son élection en 1998, le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Joseph Blatter, pris dans la tourmente sans précédent qui secoue la Fifa, a renoncé mardi à assister à la finale d'une Coupe du monde dames.
Le Mondial-2015 se termine dimanche avec la finale à l'issue de laquelle le président de la Fifa remet traditionnellement le trophée à la capitaine de l'équipe victorieuse.
Mais M. Blatter ne sera pas dans la tribune d'honneur du BC Place Stadium de Vancouver.
Il a présenté sa démission le 2 juin, après avoir été réélu pour un cinquième mandat, annonçant qu'il restait en poste le temps d'organiser de nouvelles élections fin 2015 ou début 2016.
"M. Blatter a annoncé aux organisateurs que, pour des raisons personnelles, il ne pourrait pas assister à la phase finale de la Coupe du monde au Canada", a indiqué dans un courrier électronique à l'AFP son avocat aux Etats-Unis, Richard Cullen, du cabinet McGuireWoods.
L'information a ensuite été confirmée par un porte-parole de la Fifa qui a précisé que le secrétaire général de l'instance internationale, Jérôme Valcke, sera également absent.
"En raison de leurs engagements actuels à Zurich, le président de la Fifa et le secrétaire général resteront au siège", a expliqué le porte-parole.
Depuis son élection en 1998, M. Blatter, 79 ans, a toujours assisté aux finales des grands rendez-vous. Il s'agira donc de sa première absence pour une Coupe du monde senior.
Les organisateurs du Mondial des moins de 20 ans, en juin en Nouvelle-Zélande, avaient fait savoir qu'ils ne souhaitaient pas sa présence, et il n'avait finalement pas fait le voyage.
Cette décision intervient dans un contexte de crise sans précédent dans l'histoire de la Fifa sur fond de corruption.
Sept personnes, anciens ou actuels dirigeants de la Fifa, ont été arrêtées à Zurich (Suisse) le 27 mai pour corruption, escroquerie et blanchiment d'argent à la demande de la justice américaine.
L'absence de M. Blatter lors de la phase finale de la Coupe du monde 2015 au Canada est d'autant plus remarquée qu'il se présente volontiers comme le défenseur le plus ardent du football féminin.
"Je me considère un petit peu comme le parrain du football féminin au sein de la Fifa", avait-il déclaré en mai au groupe de radio-télévision publique britannique BBC.
Sous sa direction, le football féminin s'est fortement développé: pour sa première édition en Chine en 1991, la Coupe du monde dames opposait 12 équipes, et elles étaient 24, une première, au Canada depuis le 6 juin à convoiter le titre mondial. Même dans son souci de promotion du football féminin, M. Blatter a, là aussi, défrayé la chronique: en 2004, il avait estimé dans un entretien avec le journal suisse SonntagsBlick que ce sport serait plus attractif pour les annonceurs si les joueuses portaient "des shorts plus moulants", ce qui lui avait valu les critiques de nombreuses joueuses.

 

Jeudi 2 Juillet 2015

Lu 622 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs