Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Blanche est la nuit» ou l’ouverture des portes d’un monde clos


Fatiha Zemmouri expose à la BCK Art Gallery



«Blanche est la nuit» ou l’ouverture  des portes d’un monde clos
Récemment ouverte au cœur du quartier Guéliz à Marrakech, la BCK Art Gallery présente à partir du samedi 12 janvier 2013 l’exposition «Blanche est la Nuit» qui met sous la lumière les œuvres inédites de Fatiha Zemmouri, l’une des artistes plasticiennes les plus abouties de sa génération, apprend-t-on dans un communiqué.
S’intéressant à la matière et aux lumières, Fatiha Zemmouri fait de son travail une quête artistique et spirituelle en façonnant et transformant les matériaux bruts.     Guidée par les trois thèmes de l’alchimie, elle présente une nouvelle étape de son œuvre dans laquelle elle continue son travail de purification des matériaux par le feu en introduisant le blanc et la porcelaine, comme nouvelle matière.
A partir d’une masse brute, du bois tranché à vif, l’artiste plasticienne ouvre les portes d’un monde clos pour laisser fuser la matière. Des tiges de porcelaine, telles des brindilles de coraux enchevêtrées les unes aux autres et greffées à cette masse forment un univers à la frontière du végétal et du minéral. La matière laiteuse et voluptueuse, cristallisée par le feu, se hisse pour libérer l’espace et laisser pénétrer les ombres et les lumières. A ces créations viennent s’ajouter des effeuillages de porcelaines blanches qui s’évadent du support pour s’ouvrir à leur tour vers un ailleurs désiré, en quête d’absolu, commente le même communiqué.
Des bois calcinés et des charbons aux noirs éclatants, hiératiques, consumés de mille feux seront aussi exposés à la BCK Art Gallery. Parmi ces créations, deux œuvres majeures dont un triptyque de 3 mètres sur 1,50 mètre.
Diplômée de l’Ecole des Beaux arts de Casablanca en 1987, Fatiha Zemmouri est née en 1966. Elle vit et travaille à Casablanca.
A la fin de son cursus, elle suit des stages en poterie primitive. Ses créations entre peinture, céramique et sculpture revisitent les matériaux pour en extraire des formes qui interrogent la mémoire plurielle et la conscience du geste. Que ce soit dans ses sculptures en céramique enfumées ou dans ses compositions de charbon de bois, l’artiste plasticienne interroge la matière brute, à travers sa texture et son chromatisme pour reconstruire une identité en mouvement, poursuit le communiqué.
Elle a, à son actif, une trentaine d’expositions personnelles et collectives au Royaume et à l’étranger. Parmi celles personnelles, on trouve «Vivre la création artistique» à la Fondation CDG à Rabat en 2011, «Oeuvres récentes» à la Galerie Ré à Marrakech en 2010.
Elle a participé aux expositions collectives «Between Walls» à Rabat en 2012, à la Biennale du design à Saint-Etienne, France en 2006, à celle de l’Art contemporain à DAK’ART à Dakar en 2010, aux Rencontres d’art contemporain d’El Jadida la même année et  «A la recherche de nos atlas secrets» à l’Espace souffle à Casablanca en 2008, entre autres.

Najoua Friguech (Stagiaire)
Vendredi 11 Janvier 2013

Lu 611 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs