Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bio des stars : Prince, l’artiste avant-gardiste




Bio des stars : Prince, l’artiste avant-gardiste
Il poursuit toutefois la promotion de l'album sur le continent européen pour une trentaine de dates : Act II Tour. Le spectacle prend un tournant, et la plupart des hits de l'album sont remplacés par des classiques. Le trio de danse n'est malheureusement plus de la partie. Finalement, Love Symbol aura tout de même un certain succès avec 3 millions d'albums écoulés. A la fin de la tournée, Prince annonce qu'il se retire de l'industrie et qu'il ne rejouera plus ses anciens morceaux.
Une promesse très vite oubliée... En 1993 Warner Bros sort The Hits/The B-Sides, la compilation dont Prince ne voulait pas, qui propose en plus divers inédits. La même année, Prince change de nom, choisissant alors l'idéogramme imprononçable utilisé pour l'album Love symbol.
La réédition, officielle cette fois, de The Black Album fin 1994 et la sortie de la compilation 1-800-NEW-FUNK (constituée de titres d'artistes produits par Prince) ne se vendent pas bien. La Warner Bros recontacte alors Prince et trouve avec lui un accord concluant à la sortie d'un album ne contenant que de nouveaux titres.
Ce sera Come, album de dix titres, qui sort alors quelques mois plus tard, le 16 août 1994. Pour marquer davantage sa rupture avec la Warner, cet opus est présenté comme l'album «posthume» de Prince, qui n'utilise plus dès lors son vrai nom. Ironiquement, l'album ne se vend qu'à 500.000 exemplaires, augmentant de plus belle les tensions. A partir de ce moment, Prince édite ses albums suivants chez Warner, pour honorer la fin de son contrat d'une part, et sous son label NPG Records d'autre part, cela lui octroie plus de liberté artistique et lui permet d'éditer davantage d'albums. De son côté, Prince commence à travailler sur des projets hors musique comme Interactive, un jeu vidéo avec Graphix Zone qui sort le 7 juin 1994, d'où le nom de la tournée suivante : Interactive Tour.
Ces derniers albums ne bénéficient pas de promotion particulière, expliquant en partie leur succès mitigé. Au cours de l'année 1994, quelques rares performances télévisées sont données. Fin 1994 Prince entreprend un projet de théâtre, une pièce nommée Glam Slam Ulysse dans laquelle il fait diffuser une dizaine de titres inédits mais cela ne lui rapporta pas grand-chose. Au début de l'année 1995 Prince, sous le pseudonyme Tora Tora, sort Exodus, un album conceptuel composé de chansons formant une histoire et signé par la New Power Generation.
Le 26 septembre 1995, Warner Bros accepte de publier The Gold Experience, un album de 18 titres inédits.
Prince dira à plusieurs reprises à quel point il est fier de ce disque, le considérant comme une brillante réussite musicale ; à noter qu'il contient le dernier grand hit de l'artiste, la chanson The Most Beautiful Girl in the World sortie l'année précédente sous la forme d'un maxi-single et classée dans le haut des charts aux USA et un peu partout dans le monde, atteignant notamment la 1ère place dans plusieurs pays (Suisse, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande...).
A la même époque, il se lance dans une série de concerts, le Love 4 One Another Charities Tour au profit d'associations caritatives, surtout Love 4, jusqu'en 1997. En parallèle Warner Bros lui organise une petite tournée pour faire la promotion de The Gold Experience : The Ultimate Live Experience et Gold Tour. Durant ces concerts Prince s'inscrit le mot « Slave » (esclave) sur la joue pour railler sa « soumission » à la Warner.
L'année suivante, Prince donne à la Warner Chaos and Disorder et The Vault...Old Friends 4 Sale pour en finir avec son contrat, constitué de morceaux de second choix ou non retenus précédemment, et qui se rangeront parmi les fiascos de cette époque.
(A suivre)

Vendredi 2 Septembre 2016

Lu 400 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs