Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bilan positif du CRT de Marrakech Tensift-Haouz : Hausse des nuitées




Bilan positif du CRT de Marrakech Tensift-Haouz : Hausse des nuitées
Bilan positif du CRT de Marrakech Tensift-Haouz pour les 10 premiers mois de 2010. C’est ce qu’a affirmé récemment le président de ce département satisfait de ses résultats : 1.424.981 touristes en arrivées avec une évolution de 14%; 4.082.181 nuitées, soit une hausse de 18% à 50% en taux d’occupation avec une hausse de plus de 3% et 2. 882.111  passagers ayant transité par l’aéroport Marrakech-Ménara, soit une augmentation de 15%. Le CRT a réussi son challenge, celui de faire sortir le secteur de la crise qui l’a frappé en 2009. Pour ce faire, le département a lancé en octobre 2009 une vaste campagne à l’échelle internationale. Notons dans ce sens que Marrakech dispose désormais de toute une panoplie d’outils de communication et de promotion, par offres produits et segments (plaquettes thématiques, DVD, etc). L’objectif étant de faire évoluer l’offre de Marrakech en fonction des besoins spécifiques des nouveaux segments de clientèles que le CRT compte cibler dans le cadre de sa nouvelle stratégie.
En prime, le CRT a œuvré à ce que l’infrastructure touristique de la ville soit équipée de plus de 48.000 lits classés, soit 3500 lits supplémentaires par rapport à 2009. Ce volume représente 30% de la capacité litière nationale. Sans oublier que la région a été dotée de 13 nouvelles unités hôtelières  inaugurées en 2010.
Ainsi, «le secteur du tourisme dans la ville ocre et ses régions qui a enregistré des performances remarquables comparativement à la même période de l’année 2009, a de nouveau retrouvé son rythme de croissance à 2 chiffres grâce aux efforts d’accompagnement et à la politique de développement du secteur. Et ce, en entamant différentes actions grâce également à l’enveloppe budgétaire de 150 MDH allouée par l’ONMT et qui constitue un niveau de budget sans précédent», a précisé le président du CRT dans un communiqué rendu public récemment. Et d’ajouter : «C’est ainsi donc que Marrakech a enregistré une progression de 18% en termes de nuitées comparativement à la même période de l’année 2009, ce qui constitue une véritable performance compte tenu d’un contexte économique mondial encore difficile et sachant que  l’objectif fixé se situait à + 20%».
Pour sa part, le volet aérien a favorisé cette dynamique du secteur, notamment avec le retour prévu de British Airways sur Marrakech à partir de mars 2011 avec 3 vols par semaine au départ de l’aéroport Gatwick de Londres. «Ce qui a été perçu comme un signal fort dans la mesure où il constitue un prélude à l’arrivée d’autres compagnies régulières à Marrakech. Cette initiative de la compagnie britannique ne pourra que conforter la progression remarquable de plus de 50% enregistrée au départ de ce marché durant l’année 2010. Surtout que la RAM envisage également  d’augmenter ses dessertes en passant de 4 à 7 fréquences par semaine», explique le CRT, en assurant que d’autres nouvelles dessertes viendront renforcer le dispositif aérien entre différentes villes européennes et Marrakech.
 Rappelons que pour 2011 et 2012, il est impératif pour Marrakech de rester sur ce rythme de croissance afin de faire progresser les taux d’occupation. Un objectif majeur qui implique la nécessité de maintenir les enveloppes budgétaires allouées à cette destination au niveau actuel au moins pour les deux années. Et ce, afin d’amplifier les acquis actuels et de rassurer ainsi les porteurs de projets, notamment ceux du secteur de l’hôtellerie.
Parallèlement, selon le président du CRT, les autorités compétentes travaillent d’arrache-pied sur de grands projets structurants concernant plusieurs volets tels que la poursuite de la mise à niveau urbaine de la ville, l’aménagement des jardins et places le renforcement de la sécurité, l’assainissement, l’aménagement des rocades afin de fluidifier la circulation intra muros ainsi que le contrôle de la qualité de l’hygiène dans les établissements hôteliers. Autant d’actions qui ne manqueront pas d’améliorer l’expérience du touriste séjournant à Marrakech et de contribuer ainsi à  en faire  la première destination touristique arabe et africaine et l’une des 20 grandes destinations à l’échelle mondiale.
Ce challenge est à la portée de Marrakech, car la ville et sa région disposent du  potentiel en ressources naturelles et humaines, de l’infrastructure d’accueil et de toutes les offres sur les segments ciblés.

R.A
Mercredi 24 Novembre 2010

Lu 487 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs