Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bertrand Piccard, le pilote de Solar Impulse : Le psychiatre ennemi des certitudes




Bertrand Piccard, le pilote de Solar Impulse : Le psychiatre ennemi des certitudes
Les difficultés sont des opportunités pour se remettre en question, pour trouver de meilleures solutions et pour se dépasser, ainsi parlait Bertrand Piccard qui pilotait l'avion expérimental solaire suisse de Madrid vers l'aéroport de Rabat-Salé.
Les nouveaux défis m'ont toujours fasciné, nous lance ce psychiatre fasciné par l'exploration du monde intérieur et celle du monde extérieur, racontant comment Solar Impulse est né en 1999 dans le désert égyptien juste après son atterrissage du tour du monde en ballon.
Sur les 3,7 tonnes de propane liquide du décollage, il ne restait que 40 kilos ! C'est à ce moment-là que je me suis fait la promesse d'effectuer un autre tour du monde, mais sans aucune énergie fossile, a-t-il confié à la MAP avec un regard nostalgique.A la suite de cette idée, l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a accepté de mener une étude de faisabilité dont la direction a été confiée à André Borschberg. André et moi avons décidé de nous associer en 2004 pour lancer et réaliser ce projet avec un prototype qui a réussi. En 2010, le premier vol de nuit à l'énergie solaire, puis à l'aide d'un deuxième avion actuellement en construction et qui devrait faire le tour du monde en 2014, a indiqué Bertrand.
Il s'agit pour nous de promouvoir les technologies propres et d'encourager le maximum de gens à être des pionniers dans leur propre vie, d'oser sortir de leurs certitudes pour réaliser leurs buts et leurs rêves, d'avoir le courage d'entreprendre sans avoir peur de l'échec, a-t-il précisé. L'amour que voue ce psychiatre pilote, issu d'une famille d'aviateurs aventuriers et de scientifiques, à l'exploration de nouvelles dimensions n'a pas de limites.
Mes pires ennemis sont les certitudes et les aprioris et mes meilleurs alliés sont ceux qui me disent que mon entreprise est possible, nous dit l'auteur de deux ouvrages Le Tour du Monde en 20 Jours et Une trace dans le Ciel, et co-auteur avec André Borschberg de Solar Impulse HB-SIA.
Toute mon éducation et tous les explorateurs que j'ai eu la chance de rencontrer dans mon enfance grâce à mon père et à mon grand-père, m'ont montré que la vie devient passionnante si l'on sort des certitudes et des habitudes pour apprendre à jouer avec l'inconnu et les doutes, affirme ce quinquagénaire avec un regard vif et étincelant.
Si ces projets étaient faciles, tout le monde les aurait déjà réalisés!, dit ce conférencier chevronné qui ne croît qu'à la persévérance et au bon vent pour faire aboutir ses rêves.
Cette vaillance ne dénue pas le pilote, habitué des airs et des aires, de son sens de responsabilité. Chaque décollage implique de la concentration, de la responsabilité car vous tenez votre vie entre vos mains, de la conscience d'être en train de vivre un moment important, et aussi un grand bonheur d'entrer dans la 3ème dimension , avoue celui qui a pris contact avec le ciel comme passager à l'âge de 1 an et comme pilote à l'âge de 16 ans.
Si à bord d'un avion normal, les premières fois se passent en doubles commandes et l'instructeur est là pour corriger vos erreurs, les choses sont différentes avec Solar Impulse, déclare ce féru de Jules Vernes.
A bord de Solar Impulse, qui est un monoplace sensible aux turbulences, vous savez que c'est un avion unique au monde, que toute l'équipe vous observe et que vous n'avez pas le droit de faire une erreur, révèle cet homme à la taille athlétique avec un sourire subtile.
Piccard finit par conclure que l'être humain peut s'élever professionnellement, psychologiquement, philosophiquement ou même spirituellement pour redevenir responsable de la direction de son existence.

MAP
Jeudi 7 Juin 2012

Lu 984 fois


1.Posté par simon patrick Tata >Dar Infiane le 07/06/2012 09:45
Solar Impulse, Famille Piccard, des actions durables de père en fils, une culture à méditer !

Plus que l'exploit, plus que l'événement, plus que ce que pourra tirer le Maroc d'une telle première, il me semble que ce qui est bon à retenir c'est la volonté personnelle de vouloir partager, démontrer sans être donneur de leçon.
Cela ne se dit plus, cela se constate par les actes et les faits: toute une philosophie ! presque une religion des temps modernes à redéfinir !
Bon, très bon de revenir à rêver grâce à de tels exploits. D'une certaine manière cela permet à nouveau d' espérer pour nos enfants et petits enfants !
C'est bien cela Bertrand Piccard, l'espoir de pouvoir à nouveau rêver et donc créer et avancer !
Merci encore de ce coup de pouce, il me semble nécessaire de repenser autrement !
Patrick Simon Tata

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs