Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Berlin appelle les pays de l'UE à financer le plan d'aide à la Turquie

Baisse de plus d'un tiers des arrivées en novembre




Le gouvernement allemand a insisté mercredi pour que l'ensemble des 28 pays de l'UE mettent la main à la poche afin de financer le plan de 3 milliards d'euros visant à aider la Turquie à accueillir des réfugiés syriens.
 "Tous les pays membres devraient contribuer au financement de ce plan de trois milliards d'euros", a déclaré le secrétaire d'Etat aux finances, Jens Spahn, dans le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.
 L'Europe a "dans son ensemble" intérêt à un accord fiable avec la Turquie "car c'est aussi une question de solidarité européenne", a-t-il ajouté.  Les dirigeants européens et la Turquie se sont mis d'accord dimanche sur un fonds de 3 milliards d'euros pour aider la Turquie, qui accueille à elle seule 2,2 millions de réfugiés syriens, en échange de son engagement à mieux contrôler ses frontières et à coopérer dans la lutte contre les passeurs qui opèrent depuis son rivage.
 Les modalités concrètes du versement de cette aide n'ont, en revanche, pas été formalisées, notamment la répartition de la charge financière dont devra s'acquitter chaque pays de l'UE. Une réunion des ministres des Finances de l'UE est prévue la semaine prochaine à Bruxelles. Alors que l'Europe peine à s'entendre sur la répartition des réfugiés et des migrants, l'Allemagne, qui s'attend à en accueillir environ un million en 2015, plaide avec insistance pour un mécanisme permanent et sans plafond de répartition des réfugiés fuyant guerres et persécutions. Mardi, l'ONU a annoncé  que le nombre de migrants arrivés en Europe via la Méditerranée a chuté de plus d'un tiers en novembre, sur un mois, pointant les conditions climatiques et la lutte contre les passeurs en Turquie. En novembre, quelque 140.000 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée pour se rendre en Europe, soit 36,5% de moins qu'au mois d'octobre (220.535), selon les chiffres du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).
"C'est le premier (mois) à la baisse cette année", en comparaison mensuelle, a remarqué un porte-parole du HCR, William Spindler, lors d'un point de presse à Genève.
"C'est une forte baisse bien que les chiffres soient encore très élevés. La raison de ce ralentissement a à voir avec les variations du climat, les conditions (de navigation) en mer Egée, mais aussi avec une répression des passeurs par les autorités turques", a-t-il déclaré.
Ces déclarations interviennent deux jours après l'accord conclu à Bruxelles par les dirigeants des pays de l'Union européenne (UE) et le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu pour tenter d'endiguer le flux des migrants.
Le "plan d'action" conclu dimanche prévoit le versement par l'UE d'une aide de 3 milliards d'euros à la Turquie, qui accueille à elle seule 2,2 millions de réfugiés syriens, en échange de son engagement à mieux contrôler ses frontières et à coopérer dans la lutte contre les passeurs qui opèrent depuis son rivage.
Ankara a obtenu en retour la promesse d'une accélération des négociations en cours pour faciliter l'attribution de visas pour l'Europe.
Au total, plus de 886.000 migrants, pour l'essentiel des réfugiés syriens, ont traversé la Méditerranée pour rejoindre l'Europe en 2015, et la très grande majorité - 738.000 - est passée par la Grèce et ses îles de la mer Egée. 3.515 sont mortes ou portées disparues.
Selon l'Organisation internationale pour les migrants (OIM) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance, le nombre de femmes et enfants parmi les migrants et réfugiés n'a cessé d'augmenter ses derniers mois et ils représentent désormais plus de la moitié des arrivées (52%) contre près d'un tiers (27%) seulement cet été.
 En Méditerranée orientale, entre la Turquie et la Grève "au moins 30% des décès cette année ont été des enfants", ont indiqué les deux organisations dans un document publié mardi.

Jeudi 3 Décembre 2015

Lu 474 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs