Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Berlin apaise la crainte d'attentat : Paris parle de risque en Grande-Bretagne




Le ministre allemand de l'Intérieur s'est employé mercredi à apaiser les craintes de l'opinion publique quant à la probabilité d'un attentat en Allemagne, sur fond d'avertissements faisant état d'un risque accru d'actes terroristes en Europe.
La France est le dernier pays en date à avoir émis l'un de ces avertissements, en parlant d'un "niveau de menace très élevé" en Grande-Bretagne où il faut, selon Paris, faire preuve "d'une extrême vigilance dans les lieux fréquentés".
Dimanche, les Etats-Unis avaient prévenu leurs ressortissants du risque de voir Al Qaïda et des groupes islamistes affiliés commettre des attentats en Europe. Le même jour, la Grande-Bretagne avait rehaussé de "général" à "élevé" le niveau de menace pour ses ressortissants voyageant en Allemagne et en France. Selon des sources proches des services de sécurité, il y a, à la base de ces alertes à la sécurité, des renseignements faisant état d'un possible complot visant à lancer des attaques de commandos contre des villes européennes, sur le modèle de ce qui s'était produit à Bombay en novembre 2008. Des activistes basés au Pakistan avaient alors tué 170 personnes en plusieurs points de la capitale financière de l'Inde.
Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maiziere, a déclaré mercredi qu'il ne voyait pas d'indications d'une attaque terroriste imminente contre son pays même si celui-ci demeure une cible d'une manière générale.
"Personne ne doit douter que l'Allemagne est une cible pour les terroristes mais d'un autre côté, il n'y a pas de projets concrets d'attaques immédiates dont nous soyons informés", a dit de Maiziere à la radio publique allemande, Deutschlandfunk.
Les services de sécurité allemands, a-t-il dit, vérifient de près chaque information portée à leur connaissance et travaillent en collaboration avec leurs partenaires étrangers.
Thomas de Maizière a dit en outre ne pas être en mesure de confirmer les informations des services de renseignement pakistanais selon lesquelles huit activistes, de nationalité allemande, ont été tués par un tir de missile américain, lundi dans le nord-ouest du Pakistan.
"Ce qui m'étonne, c'est que cette attaque aurait été menée avant-hier, dans une zone inaccessible, par des drones (avions sans pilote) et que, dans le même temps, des cartes d'identité auraient été retrouvées. Quelque chose ne colle pas", a-t-il dit. "Je pense que c'est possible, mais ce n'est pas confirmé". De son côté, dans une mise à jour faite mardi soir, la diplomatie française, s'appuyant sur les autorités locales, écrit que "le niveau de menace terroriste est très élevé au Royaume-Uni". Sur le site internet du ministère français des Affaires étrangères, aucune recommandation aussi alarmante n'est attachée aux autres puissances occidentales.

Libé
Jeudi 7 Octobre 2010

Lu 296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs