Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benkirane reste indifférent au principe de la parité : Identifier et soutenir les femmes compétentes




Benkirane reste indifférent au principe de la parité : Identifier et soutenir les femmes compétentes
Jeter la lumière sur le statut actuel de la femme dans le monde arabe suite aux réformes ayant caractérisé  la région, c’est l’esprit qui a animé le Connectingroup en organisant le 13 décembre prochain une conférence internationale à Rabat avec le soutien de la Fondation Friedrich Neumann pour la liberté. Le thème choisi pour cette rencontre de haut niveau tourne autour de «la participation de la femme dans la construction des nouvelles démocraties  de la région du MENA». L’occasion de permettre le brassage des expériences de femmes venues  de divers horizons, d’initier des partenariats avec les réseaux féminins de  différentes régions du monde et d’inciter les femmes à s’impliquer dans le développement social et économique.
Quelle place occupent les femmes dans les processus de démocratisation? Forcément pas celle qu’elles méritent. Certes beaucoup d’efforts ont été déployés mais le chemin est encore long, et ce de par le monde. Bien des contraintes et des pesanteurs entravent la propulsion des femmes vers les postes de décision et qui sont souvent liées à la mentalité ancrée dans nos sociétés. C’est ce qui ressort des propos tenus par Hakima El Haite, présidente et fondatrice de Connectingroup int. «Nous vivons un tournant historique, une occasion que les femmes sont tenues de saisir afin de marquer leur présence». Pour ce, elles se doivent d’être bien préparées voire bien «outillées».  La tenue de la prochaine conférence va dans ce sens de par la richesse de rencontres qu’elle ne manquera pas de favoriser. Et puis c’est l’idée conductrice même du Connectingroup qui vise avant tout à «identifier les femmes compétentes et à les soutenir». Un concept  neuf ( 2011), né au Maroc et qui a été par la suite exporté vers d’autres pays. «D’ailleurs les Etats-Unis sont le second pays à l’avoir adopté», a indiqué fièrement  Mme El Haite. Et d’expliquer : «C’est une réponse nationale à une problématique nationale. En effet, l’idée du concept a germé déjà en 2007 lorsqu’il a été question que les femmes fassent partie du gouvernement.
En 2011, elle a atteint un degré de maturité». L’approche compétence a apparemment pris le pas sur l’approche genre lors de la composition du nouveau gouvernement. Est-ce à dire que le pays manque de compétences féminines?  Il en regorge, affirme Mme El Haite en indiquant : «Notre association s’est assigné pour objectif de les mettre en avant, de renforcer leurs capacités politiques et de leadership, de les promouvoir  et de les rendre visibles». Les programmes prévoient des formations et l’organisation de conférences. «Nous aspirons à ce qu’il y ait beaucoup plus de femmes dans les postes de décision car on ne peut être mieux servi que par soi même», a-t-elle souligné. A cet égard, elle a évoqué la promesse faite par Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement, de nommer des femmes aux hautes fonctions. «Les listes des candidates potentielles sont prêtes ; il faut juste  qu’il respecte ses engagements».
«Un projet phare (connectingroup int) non seulement au Maroc mais également au niveau international», n’a pas manqué de préciser pour sa part Sebastian Hempel, directeur de la Fondation F.Neumann pour la liberté (Maroc-Algérie).
Par ailleurs, il est à noter  que plus de 10 pays participeront à cette conférence au cours de laquelle plus de 15 intervenants nationaux et internationaux prendront la parole.

Nezha Mounir
Jeudi 6 Décembre 2012

Lu 942 fois


1.Posté par Magid le 07/12/2012 00:49
La parité est une idée mise en avant et considérée en soi bonne car venant tout droit de l'Europe. mais il ne sagit ni plus ni moins que discrimination positive. les seuls critères objectifs pour la sélection de candidat à des postes dans la fonction publique doivent être la compétence et l'intégrité, rien d'autre.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs