Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benkirane est en Russie pour assister à l’ouverture des J.O d’hiver de Sotchi




Benkirane est en Russie pour assister à l’ouverture  des J.O d’hiver  de Sotchi
Mauvaise semaine pour Abdelilah Benkirane. Les clameurs des manifestations des lycéens partis en guerre contre l’application du système informatique «Massar» continuent de se faire entendre ici et là, dans les grandes villes du pays. Les lycéens sont dans la rue et les explications tardives d’un ministre de l’Education nationale transformé en pompier n’ont pas réussi à éteindre le feu. «Le gouvernement Benkirane a beau jeu de parler de manipulation politicienne.  Les lycéens reprochent à ceux et celles qui nous gouvernent de ne pas leur avoir expliqué ce système informatique relatif à leurs notes. Plus clairement, les jeunes protestent contre le fait d’avoir été tenu  à l’écart en n’ayant pas été à la prise d’une telle décision », explique un professeur de l’enseignement secondaire.
Avec Massar, l’Exécutif a brandi la carte de la transparence. Problème, ce même Exécutif a péché par la méthode. «C’est comme d’habitude la politique du fait accompli. Il faut bien se faire une religion : la méthode participative  n’est pas le fort de ceux et celles qui sont aux commandes du pouvoir. Et peu importe si la démocratie participative est un principe porté par la Constitution adoptée en juillet 2011 dans le sillage d’un Printemps arabe qui s’est mal terminé ailleurs», soupire ce ténor de l’Union socialiste des forces populaires. 
Alors que les lycéens manifestaient et que Rachid Belmokhtar, le ministre de l’Education nationale, investissait les journaux télévisés, un nouveau rapport de l’UNESCO sur la qualité de l’enseignement de par le monde était au même moment rendu public. Le Maroc y fait figure de très mauvais élève en matière d’enseignement et de transmission du savoir. Il est classé dans la short list des 21 pays où il ne fait pas bon d’aller en classe. Les experts de l’UNESCO enfoncent un peu plus le clou. «La moitié des enfants ne développent que des compétences de base », peut-on  lire dans ce rapport accablant pour la politique d’enseignement en terre marocaine.  «Le gouvernement va-t-il en tirer les enseignements? Va-t-il réfléchir à une vraie politique pour sauver l’école marocaine et en faire un ascenseur social? L’Education nationale a changé de locataires.  Le Conseil supérieur de l’enseignement a été ressuscité. Mais Benkirane et son équipe ministérielle ont-ils une vision et une stratégie pour sortir l’enseignement du chaos?», se demande ce syndicaliste de la FDT.
Pendant ce temps, la politique politicienne continue de prendre ses quartiers pour s’installer durablement dans le parti aux destinées duquel préside le chef du gouvernement. Les sorties tonitruantes, les accusations à l’emporte-pièce lancées contre les adversaires sont désormais la marque de fabrique de M. Benkirane.   Les Sages de la HACA ne l’entendent pas de cette oreille. Les attaques du chef du gouvernement ne resteront plus sans réponse.  En effet, et conformément à une décision prise le 4 février,  la Haute autorité de la communication audiovisuelle vient d’accorder  un droit de réponse à Hamid Chabat, le leader de l’Istiqlal que le chef du gouvernement avait égratigné lors d’une émission spéciale diffusée  le 13 octobre dernier par Al Oula et 2M et dont il était l’invité au lendemain du remaniement ministériel. « Un droit de réponse qui met Abdelilah Benkirane face à ses responsabilités. La démocratie, c’est surtout cela : donner le droit aux autres, tous les autres de répliquer, de dire leur vérité. Le chef de la majorité ne saurait être la seule voix audible, la seule voix qui a raison. Et il vient de l’apprendre à ses dépens grâce à une décision des Sages », commente cet homme de télévision.
Et comme dans une mauvaise loi des séries, le gouvernement est au cœur de toutes les polémiques. La grogne sociale n’en finit pas devant la cherté de la vie et une décompensation qui se fait à l’aveuglette. Le Club des magistrats manifeste ce samedi à Rabat pour protester contre deux projets de lois :  la loi organique relative au Conseil supérieur de l’autorité judiciaire et celle consacrée au statut des magistrats.
On croyait la guerre  des chiffres  ouverte par le gouvernement contre le HCP finie. Faux. Le Haut-commissaire au plan persiste, signe et maintient ses taux de croissance et du déficit.  On s’en souvient, alors que  le ministère de l’Economie et des Finances prévoit une baisse du déficit à 4,9 % en 2014 et un taux de croissance de 4,2 % en 2014, le HCP a, lui, fixé le taux de croissance à seulement 2,4% et la baisse du déficit à 6% du PIB. «Nos chiffres proviennent du ministère des Finances et en 7 ans on ne s’est jamais trompés », a fait valoir il y a 24 heures Ahmed Lahlimi, documents à l’appui. 
En attendant des jours meilleurs pour l’Exécutif, le chef du gouvernement  est  en Russie. A Sotchi,  il représente le Roi Mohammed VI à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver  qui se dérouleront jusqu’au 23 février. Dans le froid glacial du pays de Poutine, Benkirane pourra probablement oublier cette très mauvaise semaine !
 

Narjis Rerhaye
Samedi 8 Février 2014

Lu 1034 fois


1.Posté par militante le 09/02/2014 10:19
Si Benkirane est en Russie comme il le prétend, pourquoi la presse ne montre pas ses photos ou vidéos?
Pourquoi a t il besoin de mentir à ce sujet?
A chaque fois il nous sort qu'il représente le roi. Quel est son problème psychique? et politique?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs