Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benkirane continue de ramer à contre-courant


Malgré la hausse des prix attestée par tous, il nie toute baisse du pouvoir d’achat des Marocains



Benkirane  continue  de ramer à contre-courant
Le chef du gouvernement persiste et signe. Il exclut toute baisse du pouvoir d’achat des Marocains puisque l’indice des prix à la consommation n’a enregistré qu’une légère augmentation de 1,3% par rapport à l’année 2011. Une hausse qui est passée inaperçue, a-t-il dit, grâce aux dernières augmentations de salaires.  « S’il y a flambée des prix, cela a concerné uniquement ceux des tomates, des volailles et des œufs à cause des perturbations climatiques et du renchérissement des aliments de bétail sur le marché international», a-t-il précisé. Sauf que la réalité est tout autre. Un constat que l’opposition ittihadie n’a pas manqué de rappeler, arguments chiffrés à l’appui.
Le député USFP, Abdelhadi Khairat, a ainsi souligné,  hier, en réponse à l’intervention de Benkirane lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des représentants consacrée à l'augmentation du coût de la vie et à la préservation du pouvoir d'achat des citoyens, que les chiffres du Haut commissariat au plan (HCP) sont choquants et que la dégradation du pouvoir d’achat constitue une vraie préoccupation des Marocains. En effet, selon un rapport du HCP sur les perspectives d'évolution du niveau de vie, une détérioration de celui-ci est patente depuis le quatrième trimestre 2011.
Le HCP a fait remarquer que sur un an, cet indicateur s'est affiché en hausse de 13,1 points par rapport au premier trimestre de 2011 et en baisse de 1,9 point par rapport au quatrième trimestre de la même année.
L'enquête du HCP a révélé également que les ménages ont le sentiment que les prix des produits alimentaires ont augmenté et qu'ils le seront davantage dans les 12 prochains mois. Plus de 9 ménages sur dix (92,4%) pensent que les prix des produits alimentaires ont connu une hausse dans le passé et plus de sept sur dix (72,3%) pensent qu'ils enchériront dans le futur.
Une réalité largement confirmée par les augmentations constatées au niveau de plusieurs produits de consommation. C’est le cas des prix des légumes et des poissons  qui poursuivent jusqu’à aujourd’hui leur ascension. Il ne se passe pas une semaine sans que de nouveaux records ne soient enregistrés.  Des hausses qui frôlent, en moyenne, les 50% voire plus pour certains produits qui ont vu leurs prix tripler.
 Concernant les rumeurs qui ont circulé dernièrement à propos d’une éventuelle augmentation des prix des produits de base subventionnés par la Caisse de compensation, Abdelhadi Khairat n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Il estime que le gouvernement sème le trouble dans les esprits  via le foisonnement des déclarations de ministres qui sont parfois contradictoires. Une situation qu’il a qualifiée de dangereuse puisqu’elle menace la paix sociale et la stabilité du Royaume.  « Il faut plus de précaution et de responsabilité dans le traitement de ces sujets. N’oublions pas que les souvenirs des événements de 1981 sont encore vivaces », a-t-il lancé.
Le député USFP pense que cette cacophonie démontre en clair que l’actuel Exécutif manque de vision politique globale qui prend en compte les avis de l’opposition. A ce propos, l’intervenant a affirmé que l’USFP n’est pas opposé à  la réforme de la Caisse de compensation mais il s’insurge contre la démagogie et la politique de rafistolage comme celle afférente à l’accès direct aux subventions de l’Etat de deux millions de pauvres sans clarification de leurs profils. L’USFP exige, a déclaré Abdelhadi Khairat, une réforme claire et précise avec de vrais mécanismes de contrôle et de ciblage.  Selon lui, le temps presse et la réforme s’impose.

Hassan Bentaleb
Mercredi 13 Février 2013

Lu 1072 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs