Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benkirane II coûtera plus cher au contribuable

Benkirane et le gouvernement restreint : une autre promesse non tenue




Benkirane II coûtera plus cher au contribuable

Le gouvernement restructuré compte désormais 39 portefeuilles au lieu de 31, soit huit postes budgétaires de plus. Qui dit architecture élargie, dit bien restructuration  des départements ministériels, qui a bien sûr un coût. De nouveaux ministères et secrétariats d’Etat imposent des budgets sectoriels, de nouveaux sièges, des centaines de salaires…. et donc un lourd fardeau des dépenses de fonctionnement.
Alors qu’on s’attendait à une réduction du train de vie de l’Etat en ces temps de crise, caractérisée par un déficit budgétaire qui va crescendo, paradoxalement Benkirane  vient de procéder autrement, avec un organigramme plus élargi.  Avec les 8 nouveaux portefeuilles, Benky  vient d’augmenter les dépenses du gouvernement de 28%. Résultat : le Benkirane II coûtera plus cher au contribuable. D’autant plus qu’aux 26 ministres et 13 ministres délégués, il faut ajouter des dizaines de collaborateurs de plus, notamment, les cabinards et les conseillers, ainsi que les moyens de fonctionnement.  D’après un ancien ministre qui a requis l’anonymat, la restructuration du nouveau gouvernement coûtera aux Marocains plus de 2 milliards de dirhams rien que pour les dépenses liées aux nouveaux sièges et délégations. Sans parler de l’actualisation des documents, du changement d’enseigne et des tampons, etc…et la liste est très longue.
  Cet homme à la tête d’un parti qui prétend faire de la «bonne» gouvernance son cheval de bataille, avait annoncé, pour ceux qui ont la mémoire courte, un gouvernement restreint juste après sa nomination par le Souverain.
«Un gouvernement resserré pour plus d’efficacité». Une des déclarations faites par le chef du gouvernement, et incessamment scandée par les dirigeants de son parti, en l’occurrence Lahcen Daoudi, et Mustapha El Khalfi. Une  fois au cœur de la formation de sa coalition gouvernementale, Benkirane fait ses premières concessions. En effet, alors que le premier économiste du PJD, Lahcen Daoudi, parlait d’un gouvernement de 13 ministères, on avait évoqué 17, puis ce nombre a bondi au gré des tractations pour former un gouvernement de 25 à 30. Une promesse qui, à son tour, n’a pas été respectée. Au final, 31 ministres avaient prêté serment.
Outre la décision coûteuse et «peu rentable» d’élargir  le train de vie de l’Etat, qui est loin de suivre la tendance mondiale dans ce sens, la Chine est gouvernée aujourd’hui par 28 ministres, la Suisse par sept (dont 4 femmes), le changement de l’ancienne structure engendrera, certainement, une autre facture liée au retard de promulgation de la loi de Finances.
La loi de Finances qui doit passer devant le gouvernement au plus tard le 20 de ce mois, sera certainement retardée. Fête de l’Aïd EL Kabir oblige.
Le ministre intérimaire de l’Economie et des Finances, Aziz Akhannouch, a confirmé jeudi  dans un exposé sur l’état d’avancement du projet de loi de Finances devant le Conseil de gouvernement qu’il n’y aura pas de retard, alors que le gouvernement n’était pas encore formé.
Le jour même, le nouveau gouvernement a été installé. C’est à Mohamed Boussaid, redevenu RNiste, nommé fraîchement ministre de l’Economie et des Finances de travailler à la va vite pour définir les orientations économiques et élaborer une loi de Finances qui entrera dans les annales, battant ainsi le record de la «loi de finances réalisée dans le plus court temps».

Mohammed Taleb
Mardi 15 Octobre 2013

Lu 938 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs