Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benjelloun Touimi : La coopération Sud-Sud offre au Maroc l’opportunité de s’ancrer davantage dans son continent

Une convention BMCE Bank of Africa /ASMEX pour favoriser les synergies dans leurs domaines de compétence respectifs




«Le Maroc peut jouer le rôle d’intercesseur et de facilitateur d’intégration pour l’ensemble du continent africain», tel a été le leitmotiv lors d’une rencontre sur les opportunités de développement en Afrique de l’Est, organisée récemment à Casablanca.
Initiée par BMCE Bank of Africa et l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) sous l’égide du ministère délégué en charge du Commerce extérieur, cette réunion a été propice pour Brahim Benjelloun Touimi, administrateur directeur général délégué auprès de la présidence de BMCE Bank et président de la BMCE Bank of Africa de souligner que le renforcement de la coopération Sud-Sud, dans une approche de co-développement win-win, offre aujourd’hui au Royaume l’opportunité de s’ancrer davantage dans son continent et de s’associer à des régions parmi les plus dynamiques au monde.
Pour Benjelloun Touimi, l’Afrique représente un nouveau pôle de croissance avec l’arrivée à maturité d’une population jeune et dynamique notant, au passage, qu’il est prévu à l’horizon 2050, que plus de 500 millions de personnes formeront la classe moyenne.
A ce titre, le président de la BMCE Bank of Africa rappelle qu’au sein de cette Afrique, se trouve une région, berceau de l’humanité avec une profondeur historique remarquable, formée, entre autres, d’un géant de près de 100 millions d’habitants qui a triplé son PIB en moins de 12 ans pour se poser comme la prochaine puissance de l’ensemble de l’Est africain et de l’East African Community.
Et de préciser que dans cette région où la croissance démographique demeure forte, où les ressources naturelles sont abondantes, où l’investissement en infrastructures se maintient, où l’industrie se développe et où les ressources humaines savent être innovantes, le renforcement de la position du Maroc représenterait une opportunité certaine relevant que la complémentarité des structures productives favoriserait alors les échanges de technologie.
Néanmoins, il ne convient pas de se limiter à une approche purement commerciale mais au contraire d’envisager une existence et une identité locale par des investissements d’envergure qui permettraient alors un rapprochement économique renforcé mais aussi diplomatique et humain, a-t-il révélé, mettant en exergue que le Maroc jouerait alors le rôle d’intercesseur et de facilitateur d’intégration pour l’ensemble du continent.
Et d’expliquer que pour y parvenir, les operateurs marocains peuvent s’appuyer, d’une part, sur des acteurs financiers déjà présents et, d’autre part, sur les multiples incitations à l’investissement proposées par les autorités publiques des pays destinataires.
En outre, cette rencontre a été ponctuée par la signature d’une convention entre l’ASMEX et la BMCE Bank of Africa ainsi que l’organisation de deux tables rondes sur le potentiel économique et les opportunités d’affaires en Afrique de l’Est et les moyens pour réussir son développement dans cette région.
Ladite convention, signale-t-on du côté de BMCE Bank of Africa, a pour objet de favoriser les synergies dans leurs domaines de compétence respectifs afin d’en tirer le maximum d’avantages pour leurs membres et clients dans le but d’accompagner les entreprises marocaines dans leur développement à l’international, et sur le continent africain en particulier.
Et d’ajouter que cette coopération concernera différents domaines notamment la formation, l’échange d’information et de connaissance économique et sectorielle, l’organisation de séminaires à Casablanca ou dans les régions, la participation à des activités promotionnelles et commerciales, la participation de BMCE Bank of Africa aux commissions de l’ASMEX, la mise en relation des cadres et membres de l’ASMEX avec le réseau BMCE Bank of Africa au Maroc et à l’international et la participation de BMCE Bank of Africa aux côtés de l’ASMEX aux commissions bilatérales tenues avec le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération ou le ministère délégué en charge du Commerce extérieur.

 

Meys.Be
Jeudi 26 Mai 2016

Lu 882 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs