Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ben Barka, initiateur de la Route de l’Unité

Un anniversaire qui témoigne de l’importance accordée au processus d’édification d’un Etat moderne au Maroc




Ben Barka, initiateur de la Route de l’Unité
Au début de l’indépendance, un chantier avait mobilisé
les jeunes du pays autour
de Mehdi Ben Barka. En 1957, celui-ci avait entrepris en personne les démarches
menant à la construction de la « Route de l’Unité »,
reliant Taounate à Ketama. A cette époque-là, il est
arrivé, tout seul, à
se positionner en un véritable dirigeant fédérateur, gagnant la confiance des regrettés S.M Mohammed V et du futur Roi Hassan II. Sur ce point, il avait  devancé le leadership du gouvernement, qui n’avait d’ailleurs pas accueilli l’idée de la Route de l’Unité avec un grand enthousiasme et réussi à associer le Souverain à ce projet dont il voulait
faire un symbole.



Le peuple marocain et la famille du Mouvement national, de la résistance et de l'Armée de libération célèbrent, ce mercredi, le 59ème anniversaire du coup d'envoi des travaux de réalisation de la Route de l’Unité (Tariq Al Wahda), un évènement générationnel au lendemain de l'indépendance du Maroc, et l'une des illustrations du grand Jihad annoncé par Feu S.M Mohammed V dès son retour d'exil, indique un communiqué du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération.
Le défunt Souverain avait lancé, le 15 juin 1957 à partir de Marrakech, un appel à la mobilisation de la jeunesse marocaine pour participer à cet immense projet destiné à relier le Nord au Sud du Royaume. Feu S.M Mohammed V soulignait : "Au nombre des projets que nous escomptons réaliser en vue de consolider l’unité accomplie entre les régions de la nation, du Nord au Sud, figure la création d’une route reliant Taounate à Ketama en traversant ce qui constituait auparavant un obstacle entre les deux parties d’une même nation unie. C’est ce qui nous a conduit à l’appeler la Route de l’Unité", rappelle le communiqué.
Disposant au lendemain de l'indépendance d'un réseau routier de quelque 20.000 km qui ne couvrait pas totalement toutes les régions, le regretté Souverain avait décidé la mise en œuvre d’une politique novatrice en matière d'infrastructures, à travers la mise en place d’un réseau routier moderne et fluide.
Une telle politique avait permis la réalisation d'une route de 80 km reliant Taounate à Ketama, baptisée "Route Al Wahda" pour souligner encore une fois les valeurs de solidarité et d'unité nationale dont sont imprégnés les jeunes Marocains.
Ce chantier gigantesque qui incarnait les nobles valeurs de coopération visant, entre autres, à dépasser les multiples obstacles hérités de la période coloniale, a réuni un total de 12.000 jeunes Marocains issus de différentes régions du Royaume, 4.000 bénévoles par mois, qui avaient participé à ce chantier durant les trois mois d’été, et ayant suivi, en même temps, des cours d'éducation pédagogique et civique, ainsi que des exercices militaires, ce volontariat a reflété la consécration du militantisme et du service civique pour édifier un Maroc libre et indépendant.
L’élaboration de ce chantier a nécessité un encadrement pédagogique au niveau de la gestion et des travaux des commissions compétentes chargées de ce projet, il s’agit de la commission d’admission des demandes, la distribution des invitations et l’organisation des campings tout au long de la route, la commission des produits, des provisions, des transports, ainsi que la commission des affaires pédagogiques, artistiques, militaires, la provision, la cuisine et les transports, chargée de l’équipement des campings pour accueillir les bénévoles, et la fourniture des besoins financiers, sanitaires et culturels, (chaque camping comprend 250 bénévoles répartis sur 13 tentes, et chaque tente est équipée de 25 lits).
Le défunt Souverain a donné, le vendredi 5 juillet 1957, le coup d’envoi du chantier national de la Route Al Wahda, il s’est rendu sur place à bord d’une voiture Jeep pour observer l’avancement des travaux, et il a accompli la prière du vendredi à Ikaouen.
Les trois mois de construction, allant de juillet à octobre 1957, ont donné l’exemple de la parfaite symbiose entre le peuple et l'auguste Trône alaouite, et ont illustré l'action bénévole et désintéressée au service de l'édification et du développement du Maroc indépendant.
Tous les Marocains ont célébré en octobre la fin des travaux de construction, un évènement phare symbole d’un élan de mobilisation de la jeunesse marocaine, qui avait fait preuve d'une grande abnégation dans le travail. A cette occasion, Feu S.M Mohammed V s’est exprimé devant les bénévoles :"Combien notre cœur ressent la satisfaction et le réconfort en vous retrouvant aujourd'hui à un moment où vos travaux ont été – Dieu merci – couronnés de succès et où apparaissent clairement et au grand jour les résultats de vos efforts soutenus. De fait, vous avez prouvé au monde entier que les enfants du Maroc savent bien assumer leurs responsabilités et que lorsqu'ils s'assignent un objectif, quel qu'en soit l'enjeu, ils peuvent le réaliser", saluant ainsi le courage de la jeunesse marocaine et son implication réelle dans le développement du pays.
Le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération, tout comme le peuple marocain, considèrent que la célébration de cet événement offre l'occasion de se remémorer les valeurs de solidarité et d'abnégation ayant permis la réalisation de cette route, symbole éternel de l'unification du pays, des valeurs qui incitent aujourd'hui à la mobilisation pour la poursuite de l'œuvre de développement humain durable, sous la conduite éclairée de S.M Mohammed VI.

Mercredi 13 Juillet 2016

Lu 1108 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs