Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Béla Tarr : L'originalité d’un film réside dans sa capacité à créer un lien de vérité et d’empathie avec le spectateur




L’originalité d’un film réside dans sa capacité à créer un lien de vérité et d’empathie avec le spectateur, a affirmé, samedi, le président du jury du FIFM, le réalisateur hongrois, Béla Tarr. « Regarder un film n’est rien que la mise à nu du réalisateur et de sa capacité à créer un lien de vérité et d’empathie avec le spectateur", a-t-il dit lors d’une conférence de presse, avant la projection du premier film en compétition officielle au Palais des congrès de la cité ocre. "Quelle est l’œuvre qui fait ressentir plus cette authenticité et donne accès à la force et l’énergie portées par l’œuvre ?", c'est ce qui rend difficile la mission des membres du jury, appelés à départager les œuvres de réalisateurs ayant chacun une culture, une expérience et une histoire différentes, a-t-il dit. Lors de cette conférence, les différents membres du jury ont livré leurs visions sur le 7ème art. 
Ainsi, pour le réalisateur français Bruno Dumont, c’est toujours étonnant de voir le mélange des couleurs et les regards du monde se croiser à travers la découverte des films. "C’est bien de partager les points de vue et les sensations", a-t-il souligné, estimant que le cinéaste est à la fois clos et ouvert, ce que reflète la mysticité de la vision cinématographique. Le comédien australien Jason Clarke, considère, de son côté, que les films sont un instrument de travail dont il puise son inspiration.  
Le réalisateur danois Bille August, lui, perçoit l’expérience de regarder des films comme un apprentissage, partant de la conviction que le cinéma donne accès à l’âme des êtres. "La sincérité, la profondeur et l’honnêteté dans un film permettent de toucher l’être humain", a-t-il confié. Qant au réalisateur, scénariste et producteur argentin, Lisandro Alonson, il se sert du cinéma comme "un prétexte" pour découvrir des lieux, des vies, des êtres nouveaux, autant d’images et d’émotion qu’il cherche à capter à travers sa caméra.

Libé
Lundi 5 Décembre 2016

Lu 494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs