Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bejaâd : Moussem de Sidi Bouabid Charki




La ville de Bejaâd était, vendredi, au rendez-vous avec le lancement des festivités du Moussem annuel du saint Sidi Bouabid Charki, fondateur de la Zaouïa Charkaouia. La première journée de cette cérémonie religieuse et culturelle a été marquée par la procession des offrandes qui consiste en la présentation de la Kesswa dédiée au mausolée de Sidi Bouabid Charki.
Cette procession, une tradition organisée annuellement par les Chorfas Charkayouine, a traversé les principales artères de la ville avant d’arriver au mausolée. Placé sous le signe «  Développement humain. », ce Moussem qui s’est poursuivi jusqu’à dimanche était organisé par le conseil municipal de Bejaâd, en coordination avec la province de Khouribga et le Conseil régional des Oulémas. La première journée a été ponctuée par des spectacles de fantasia à la place Sidi Al Ghazouani, et d’expositions de produits de l’artisanat à la Place Mohammed V. Une cérémonie de madihs au mausolée Sidi Mohamed Al Maati, devra clore la première journée qui s’est déroulée en présence, du gouverneur de la province de Khouribga, Mohamed Sabri,de représentants des Chorfas, des Oulémas et d’autres personnalités civiles et militaires.
Cette journée a été également marquée par la remise d’un don de S.M. le Roi, par le Chambellan M. Brahim Frej. Le don Royal a été remis aux Chorfas descendants du Saint Sidi Abou Abdellah Mohamed Charki et à 173 lauréats du concours de mémorisation et de déclamation du Saint Coran et vingt personnes atteintes de maladies chroniques. Ont également bénéficié de ce don 40 enfants orphelins issus du milieu rural ainsi que des personnes à besoins spécifiques auxquelles ont été remis 11 fauteuils roulants.
La deuxième journée était marquée par l’offrande du sacrifice « Taârguiba », propre aux tribus des Smaâlas, en plus des tournois sportifs, de concours artistiques et de spectacles.  La cérémonie de clôture du Moussem a été marquée par l’organisation d’un festival de madih, au mausolée du Saint Sidi Abou Abdellah Mohamed Charki, avant la remise des prix et présents aux vainqueurs des différents concours organisés à cette occasion. 

Chouaib Sahnoun
Mardi 28 Septembre 2010

Lu 2219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs