Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Barton, la promenade de l’Anglais à Marseille




Barton, la promenade de l’Anglais à Marseille
Le milieu de terrain anglais de Marseille, Joey Barton, connu pour son jeu rugueux, a montré aussi en quelques matches toute l’étendue de sa palette, avec un rare corner direct en Europa League et deux passes décisives dimanche lors de la victoire (2-1) à Brest en championnat.
“Barton m’a fait un beau cadeau. J’ai eu la chance de me retrouver au bon endroit”: Souleymane Diawara, auteur du premier but face aux Brestois n’est pas le dernier à remercier le joueur prêté par les Queens Park Rangers.
Titularisé alors que son match contre Lyon avait été pour le moins poussif, Barton, à l’unisson de ses partenaires, a fait montre d’un beau caractère pour réagir parfaitement et conserver la 2e place du championnat.
Sous la pluie et dans le brouillard, “les conditions étaient très anglaises, je me sentais presque chez moi”, a-t-il expliqué.
Double passeur décisif, l’ancien joueur de Newcastle veut surtout retenir la victoire, qui “apporte une réponse aux questions suscitées par le match de mercredi”.
“L’essentiel c’est d’avoir gagné, ajoute-t-il. (Sur le 2e but), Andre était mieux placé que moi, je n’ai pas pensé une seule seconde à tenter ma chance. Si j’avais mis un but et que nous ayons perdu, j’aurais été très déçu”.
Apparu comme un véritable pari, le prêt du “bad boy” du football anglais par QPR pour un an est donc en passe de réussir.
Doublure de luxe lors des matches d’Europa League, Barton a dû purger une longue suspension de 12 matches avant de pouvoir débuter en championnat.
Encore légèrement à court de condition, il avait pourtant déjà montré de belles promesses en inscrivant un corner direct contre les Allemands de Mönchengladbach (2-2), le 8 novembre lors de la 4e journée d’Europa League.
Contre Lyon, il n’avait disputé que la première période, surclassé comme ses collègues par les milieux de terrain lyonnais.
Contre Brest, il a disputé les 90 minutes, offrant une copie très propre.
Avec deux cartons jaunes en huit rencontres (dont trois en L1), Barton, qui fuit les provocations, sait aussi se tenir. “Joey peut apporter tout son potentiel dans la vision du jeu et les passes. S’il a de la retenue dans son jeu, c’est aussi parce qu’on n‘attend qu’une chose, c’est son premier carton rouge”, soulignait vendredi son entraîneur Elie Baup. Elu homme du match dimanche par les supporteurs marseillais, Barton est bien ce joueur “box to box” (d’un but à l’autre, ndlr) dont Baup vantait les talents en début de saison, un infatigable marathonien aussi précieux dans la récupération que dans le jeu offensif.
Même si son français reste encore approximatif, l’Anglais à l’unique sélection internationale pourrait aussi endosser le rôle d’aboyeur qui manque parfois à l’OM.
“Aboyeur je ne sais pas, peut-être, commentait en fin de semaine son capitaine Steve Mandanda. Mais avant tout, c’est la qualité qu’il peut avoir sur le terrain qu’il va nous apporter”. Mandanda ne croyait pas si bien dire.

AFP
Mercredi 5 Décembre 2012

Lu 227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs