Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Baromètre des pays ayant participé aux Olympiades : Les USA en hausse, le Japon et l'Australie chutent




Baromètre des pays ayant participé aux Olympiades : Les USA en hausse, le Japon et l'Australie chutent
Les JO-2012, qui se sont achevés dimanche, ont été marqués par la domination des Etats-Unis, qui ont récupéré la première place au classement des nations au détriment de la Chine, alors qu'à l'inverse, le Japon et l'Australie ont enregistré une baisse et que la Russie, 4e est privée de podium pour la première fois de son histoire.
En hausse : les USA reprennent le pouvoir, le "Team GB" dopé par son public
Deuxième au tableau des médailles à Pékin, les Américains voulaient leur revanche sur les Chinois. Défi relevé, avec 104 médailles et surtout 46 titres de champion olympique. Dont 16 dans l'Aquatics Centre de Stratford, avec en figure de proue Michael Phelps. Encore quatre fois en or à Londres, la "torpille de Baltimore" a quitté ses troisièmes JO avec un total de 22 médailles, devenant le sportif le plus médaillé de l'histoire olympique.
Visiblement dopé par le soutien d'un public enthousiaste, avec souvent la famille royale en tribunes, "Team GB" a explosé les statistiques habituelles de la Grande-Bretagne en récoltant 64 médailles dont 29 d'or. Avec notamment sept titres sur dix en cyclisme sur piste et une razzia dans les épreuves d'équitation. Il y a quatre ans, à Pékin, les Britanniques avaient 19 champions olympiques. Il y a 16 ans, à Atlanta, la Grande-Bretagne n'en avait eu qu'un!
Forte hausse également de la Hongrie, 21e au classement des nations à Pékin et 9e cette année, avec notamment de très belles performances en canoë-kayak en ligne.
La progression la plus impressionnante est celle du Kazakhstan, 12e cette année et 29e à Pékin, avec 7 médailles d'or, dont 4 en haltérophilie.
Stables : le Brésil ne progresse pas
A quatre ans des Jeux de Rio, le Brésil n'a pas laissé filtrer de progression, alors que les Britanniques avaient utilisé les Jeux de 2008 comme rampe de lancement vers 2012. Les auriverde ont notamment laissé filer deux titres qui semblaient à leur portée en volley-ball masculin et en football.
Dans le peloton des nations stables, les Brésiliens côtoient la Corée du Sud, très performante en tir à l'arc et tir, la France (natation, judo, sports collectifs), l'Allemagne, qui a compensé la faillite en natation de ses cadres (Paul Biedermann, Britta Steffen) par l'équitation et le canoë en ligne, l'Italie (escrime).
En baisse: la Chine digère Pékin
La Chine avait profité de l'effet Pékin pour terminer pour la première fois en tête du classement des nations. Quatre ans plus tard, les Etats-Unis ont repris le pouvoir, et les Chinois retrouvent la deuxième place, comme en 2004. Ils ont certes fait le plein en badminton (5 titres sur 5 compétitions), mais ils ont manqué le Grand Chelem en plongeon (6 sur 8), perdant au total 13 médailles d'or par rapport à 2008. La Russie, a légèrement amélioré sa performance de Pékin (82 médailles dont 24 or contre 72 et 23 or) mais a rétrogradé à la 4é place des nations pour la première fois de son histoire.
Les autres chutes concernent le Japon et l'Australie. Chacun a été victime de sa discipline forte. Le judo nippon (7 médailles, mais 1 seul titre) a plongé à Londres, enregistrant l'un des pires bilans de son histoire, et terminé derrière la Russie et la France. L'Australie, victime des contre-performances de certains cadres, n'a terminé qu'à la septième place en natation (10 médailles, dont 1 seule en or), loin derrière les Etats-Unis (30 médailles, dont 16 titres).
Les nouveaux venus: Grenade, le Gabon, le Botswana,...
Plusieurs pays ont décroché leur première médaille olympique lors de ces Jeux ce Londres: le Monténégro, le Gabon, Grenade, le Botswana, Bahrein, le Guatemala ou Chypre. Grenade ouvre même son compteur directement avec de l'or, via Kirani James, 19 ans, champion olympique du 400 m. Belle entrée en scène également pour le Botswana, avec la deuxième place de Nijel Amos, 18 ans sur 800 m, derrière le roi David Rudisha. Le Gabon a lui décroché sa première médaille, de l'argent, au taekwondo, alors que le Monténégro a lui commencé par une finale en handball féminin.

Les raisons de la défection
des boxeurs camerounais


La BBC a rencontré dans un lieu secret à Londres 5 des 7 athlètes olympiques camerounais qui ont fait défection la semaine dernière, après avoir, selon leurs déclarations, subi des menaces de la part de responsables de leur délégation.
Selon l'interview diffusée sur le site internet de la BBC, les cinq boxeurs espèrent trouver un sponsor pour "devenir des champions". Ils disent avoir été menacés, ce qu'a démenti le chef de la délégation camerounaise David Ojong.
"Nos dirigeants, ceux qui étaient présents à ces Jeux olympiques avec nous, ce sont les mêmes qui nous menaçaient ici, quand un collègue perdait un combat", a confié à la BBC Blaise Yepmou Mendouo, ajoutant que le boxeur perdant était menacé de se voir retirer son passeport et que leurs bonus avaient été divisés par deux à Londres par rapport à ce qui était prévu.

Libé
Mercredi 15 Août 2012

Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs