Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Banoun et El Ouadi sanctionnés par la CAF




Les internationaux marocains Badr Banoun et Abdelkbir El Ouadi ont été sanctionnés par la commission de discipline relevant de la Confédération africaine de football (CAF), et ce suite à leur comportement à l’issue du match Tunisie-Maroc, qualificatif pour la CAN des U23 qui aura lieu en décembre prochain au Sénégal.
Badr Banoun a écopé de deux matches de suspension pour avoir proféré des mots injurieux à l’encontre de l’arbitre de la partie, tandis qu’Abdelkbir El Ouadi sera privé de trois rencontres continentales après avoir eu un accrochage avec un membre des forces de l’ordre tunisiennes.
Le capitaine du Onze olympique, Anas El Asbahi, peut s’estimer chanceux d’avoir échappé aux sanctions de la CAF. Sa querelle avec l’arbitre de la rencontre, le Mauritanien Mohamed Hamada, mise en boîte par le réalisateur de la télévision tunisienne, n’a pas suffi pour convaincre les membres de la commission pour l’épingler. Et c’est tant mieux pour son club le Wydad qui pourra compter sur ses services lors de la prochaine édition de la Ligue des champions, ce qui ne sera pas le cas pour Banoun et El Ouadi qui doivent purger leurs sanctions respectives soit avec leur club, le Raja, soit avec l’équipe nationale.
Une sanction faite donc pour calmer les ardeurs excessives desdits joueurs de même qu’elle devra servir de leçon à retenir pour leurs compères à l’avenir. Rien ne peut justifier l’attitude inappropriée de certains éléments de l’équipe nationale olympique qui, certes, ont été victimes de quelques bévues d’arbitrage, mais pas au point d’offrir un désolant spectacle ternissant l’image de la sélection olympique et du football marocain en général.
Pour rappel, cette confrontation était l’ultime acte avant les phases finales du Championnat d’Afrique des nations des U23 prévues comme précité au Sénégal. Les Nationaux avaient raté le coche à l’aller, se contentant d’une courte victoire par 1 à 0, avance qui n’a pu être conservée au retour, puisque les Tunisiens s’étaient imposés sur la marque de 2 à 0.
Et c’est la Tunisie, en fin de compte, qui avait décroché le sésame du CHAN des moins de 23 ans, épreuve qui verra les équipes nationales occupant les trois premières places représenter le continent au tournoi de football des Olympiades d’été de Rio en 2016.
Une élimination qui est restée en travers de la gorge de cette nouvelle génération de joueurs marocains qui aspirait à être présente aux JO, sachant que le football marocain compte pas moins de sept participations aux Jeux olympiques coïncidant avec les éditions de 1964 à Tokyo, 1972 à Munich, 1984 à Los Angeles, 1992 à Barcelone, 2000 à Sydney, 2004 à Athènes et 2012 à Londres.  Quant aux JO de 1968 au Mexique, le Maroc les avait boycottés après que le tirage au sort a mis l’EN dans le même groupe que la sélection israélienne.


Taarabt sur le chemin du départ de Lisbonne

Décidément, Adel Taarabt n’en fait qu’à sa tête. Il risque fort bien de voir son contrat avec le Benfica Lisbonne résilié, sachant qu’il fait partie des joueurs les mieux payés du club avec une rémunération annuelle d’un million d’euros.
Les dirigeants lisboètes n’ont pas apprécié du tout sa virée nocturne samedi dernier, alors que le règlement du club somme les joueurs du club à ne pas dépasser 23 heures en dehors de chez eux. De plus, il y a son problème de surpoids, un handicap sérieux qui ne l’a pas aidé à intégrer l’équipe type, n’ayant disputé jusqu’ici, quatre mois après son arrivée, qu’une mi-temps lors d’un match amical.
Adel Taarabt était arrivé au Benfica libre de tout engagement, après avoir connu une saison difficile avec le club anglais de Queens Park Rangers.

 

Mohamed Bouarab
Jeudi 1 Octobre 2015

Lu 585 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs