Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bank Al-Maghrib injecte 71 MMDH

Le recours aux injections de liquidités devient de plus en plus systématique




Bank Al-Maghrib injecte 71 MMDH
Face au déficit persistant des liquidités, Bank Al-Maghrib, assurant son rôle de veille, n’a cessé depuis quelques années d’injecter des liquidités sur le marché monétaire. Des injections qui doivent, de principe, se faire de façon conjoncturelle et ponctuelle, visant à pallier le manque de liquidités du système bancaire, sont devenues quasi nécessaires pour préserver la stabilité du système bancaire.  Certains experts et analystes financiers ont remarqué que depuis quelques années, le recours à ce mécanisme est systématique et revêt un caractère structurel. 
En effet, la Banque centrale vient d’annoncer  avoir injecté, sur le marché monétaire, un montant moyen de 71 milliards de dirhams (MMDH) au cours de la semaine allant du 27 février au 5 mars 2014.
Ainsi, 53 MMDH de ces injections ont été réalisées à travers les avances à 7 jours sur des appels d’offres, 10 MMDH par le biais des opérations de pension livrée à 3 mois, alors qu’une injection de 8 MMDH a été véhiculée au titre des opérations de prêts garantis par des effets privés représentatifs des crédits destinés aux PME et TPE, indique la Banque centrale dans ses indicateurs hebdomadaires, publiés sur son portail électronique. 
Parallèlement, le taux d’intérêt moyen sur le marché interbancaire s’est situé à 3,08%, en quasi-stabilité par rapport à la semaine précédente. Le volume moyen des échanges s’étant, pour sa part, établi à près de 3,5 MMDH contre près de 2 MMDH une semaine auparavant. 
La Banque centrale rappelle également avoir accordé 53 MMDH, sur un montant de 74,54 MMDH, lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours du 5 mars.
Concernant l’adjudication du 4 mars (date de règlement le 10 mars), le Trésor a retenu 2 MMDH, sur un montant proposé de 16,4 MMDH, a précisé la même source.
Les souscriptions à court terme ont porté sur des bons à 13 semaines au taux de 3,25%, à 26 semaines à 3,34% et à 52 semaines à 3,23%. Pour le moyen terme, elles ont porté sur des bons à 2 ans au taux de 3,71%. 
En l’absence de remboursements entre le 5 et le 12 mars 2014, l’encours des bons du Trésor se situera à 425,3 MMDH au 12 mars.
 

Lundi 10 Mars 2014

Lu 166 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs