Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bangkok toujours en proie à des manifestations antigouvernementales

Le Parti démocrate annonce le boycott du scrutin anticipé de février




Bangkok toujours en proie à des manifestations antigouvernementales
Des dizaines de milliers de Thaïlandais réclamant, la chute du gouvernement sont descendus dans les rues de Bangkok dimanche, en préparation à un rassemblement de masse, quelques heures après l'annonce du boycott des élections par le principal parti d'opposition.
La chef du gouvernement avait annoncé début décembre un scrutin anticipé pour février 2014, après des semaines de crise politique et la démission en bloc des députés de l'opposition.
Dans Bangkok, à la mi-journée, au moins 50.000 personnes défilaient dans les rues, avant un rassemblement géant prévu pour la fin d'après-midi. 
Les manifestants réclament le départ de Yingluck Shinawatra, qu'ils accusent d'être la marionnette de son frère, Thaksin Shinawatra. Ils veulent le remplacement du gouvernement par un "conseil du peuple", pendant 18 mois, avant de nouvelles élections.
Le Parti démocrate, principale formation de l'opposition, a annoncé samedi le boycott des élections législatives, risquant ainsi de plonger la Thaïlande un peu plus dans la crise et de creuser encore les divisions dans la société entre pro et anti-Thaksin. 
Pour le moment, l'armée, élément essentiel dans cette monarchie constitutionnelle qui a connu 18 coups ou tentatives de coups d'Etat depuis 1932, refuse de prendre parti. La figure de proue des manifestants, le controversé Suthep Thaugsuban, menait dimanche en début d'après-midi une marche de quelques milliers de personnes à travers la capitale, dont quelques grands carrefours étaient bloqués par les manifestants. Suthep est poursuivi pour meurtre pour son rôle dans une crise précédente, au printemps 2010, qui avait fait quelque 90 morts. Homme clé du gouvernement d'alors, il avait donné le feu vert à la répression des manifestations des "chemises rouges" pro-Thaksin.
Abhisit Vejjajiva, le leader du parti démocrate, est lui aussi poursuivi pour meurtre. Sa formation boycottera les élections de février.

AFP
Lundi 23 Décembre 2013

Lu 124 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs