Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ballon d’or

Soutien à Ronaldo




Ballon d’or
Le stade Santiago Bernabeu a affiché mercredi son soutien à Cristiano Ronaldo à deux jours de la fin du vote pour le Ballon d’Or, avec une grande banderole et des milliers de masques à l’effigie de l’attaquant du Real Madrid avant le match contre Galatasaray.
Selon les médias espagnols, quelque 45.000 masques en carton ont été distribués au public avant cette rencontre de la 5e journée de Ligue des champions, pour laquelle la star portugaise était néanmoins forfait en raison d’une légère blessure à une cuisse le week-end dernier.
Un des virages du stade a déployé une banderole où l’on pouvait lire le jeu de mots “Balon de CristianOROnaldo”, alors que des spectateurs brandissaient des feuilles blanches marquées du numéro 7 du joueur.
Le vote pour désigner le lauréat du Ballon d’Or 2013, qui devait s’arrêter le 15 novembre, a été prolongé jusqu’à vendredi par la Fifa, qui a aussi autorisé la modification des votes déjà effectués, un changement des règles jugé favorable à Ronaldo, étincelant ces dernières semaines.
Avant sa sortie sur blessure samedi, le Portugais a signé à Almeria son 17e but en Championnat d’Espagne cette saison. Il a également marqué huit fois en Ligue des champions, égalant le record du nombre de buts marqués en phase de poules de l’épreuve reine européenne.
Ronaldo, l’Argentin Lionel Messi et le Français Franck Ribéry font figure de favoris pour l’annonce des trois finalistes du Ballon d’Or le 9 décembre, avant la désignation du lauréat le 13 janvier lors d’une cérémonie au Palais des congrès de Zurich (Suisse).

L’arrogance d’Ibra

Ballon d’or
Zlatan Ibrahimovic, auteur du premier but lors de la victoire contre l’Olympiakos (2-1) qui a qualifié le PSG en 8e de finale de la Ligue des champions, a déclaré mercredi à propos du Ballon d’Or, qu’il n’avait “pas besoin de ce trophée pour savoir” qu’il est “le meilleur”. Interrogé sur la course au Ballon d’Or dont il fait partie des favoris, certes à un degré moindre que Cristiano Ronaldo ou Franck Ribéry, “Ibra” a fait du Zlatan: “Il y en a pour qui c’est important, moi cela m’est égal, je n’ai pas besoin de ce trophée pour savoir que je suis le meilleur”.
Habitué à faire des déclarations de ce type, souvent percutantes, Ibrahimovic s’est illustré sur le terrain contre le club du Pirée, délivrant une énième grosse performance qui a largement contribué à la qualification du PSG pour le prochain tour. Son but inscrit dès la 7e minute, est son 8e dans l’actuelle phase de groupes, dont il est le meilleur buteur avec Ronaldo. Avec le Portugais il partage également le record de l’histoire de la C1 en la matière, rejoignant dans ce Panthéon le Néerlandais Ruud Van Nistelrooy, Hernan Crespo et Pipo Inzaghi.
Le Suédois, par ailleurs aussi vaillant pour défendre lors d’une seconde période jouée à dix après l’exclusion de Marco Verratti, s’est félicité du “caractère, de la combativité de l’équipe”. “Quand il faut défendre, je m’y plie sans problème”, a-t-il conclu.

Libé
Vendredi 29 Novembre 2013

Lu 262 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs