Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ballon d’or : Messi, Ronaldo, Iniesta: encore un clasico !




Ballon d’or : Messi, Ronaldo, Iniesta: encore un clasico !
Sans surprise, l’Argentin Lionel Messi, l’Espagnol Andres Iniesta, tous deux joueurs de Barcelone, et le Portugais Cristiano Ronaldo (Real Madrid) sont finalistes pour le Ballon d’Or 2012, qui s’est donc offert un nouveau clasico Real-Barça.
L’an passé, seul un des trois finalistes changeait avec Xavi (Barcelone). La saga continue donc, Iniesta prenant la place de Xavi dans le trio final, avec les mêmes clubs représentés.
La saison passée, le Real a remporté le Championnat d’Espagne. Mais c’est bien là la seule consolation pour Cristiano Ronaldo, 27 ans.
Car en janvier dernier, c’est son grand rival du Barça, Messi, 25 ans, qui avait reçu son 3e Ballon d’Or consécutif. Et qui lui a raflé ensuite sous le nez le titre de meilleur buteur de la Liga.
“CR7” a bien marqué 46 buts dans le championnat espagnol la saison passée, mais Messi l’a devancé avec... 50 buts!
Messi, surnommé “La Puce” (“La Pulga”), fait encore une fois figure de grandissime favori pour le Ballon d’Or qui sera décerné le 7 janvier à Zurich après votes des journalistes, capitaines des équipes nationales et sélectionneurs.
Il deviendrait ainsi le premier joueur à récolter quatre Ballons d’Or. Il avait déjà rejoint Michel Platini pour en avoir gagné trois de suite (Johan Cruyff et Marco van Basten en ont également glané trois, mais pas consécutifs). Le lutin argentin continue d’avancer à pas de géant dans l’histoire du foot. La semaine dernière, le génie du Barça a ainsi rejoint le grand Ruud van Nistelrooy, aujourd’hui retraité, au classement des buteurs en Ligue des champions (depuis 1992-1993, à partir de la phase de groupes), avec 56 unités.

Spleen de “CR7”
“Leo” occupe ainsi avec le Néerlandais la 2e position de ce classement, à 15 longueurs seulement de Raul (71 buts), en préretraite au Qatar. Le record de l’Espagnol pourrait tomber dans deux saisons au rythme où va l’Argentin.
Le Portugais Ronaldo n’a pas à rougir de son année 2012: outre ses performances en club, il a porté à bout de bras sa sélection jusqu’en demi-finale de l’Euro-2012.
Mais là, il y a échoué aux tirs au but face à l’Espagne. C’est donc tout logiquement que l’on retrouve un Espagnol parmi les trois finalistes du ballon d’Or, tant la “Roja”, championne d’Europe en 2008 et 2012, championne du monde en 2010, domine la planète foot.
Le gardien et capitaine de l’Espagne (et du Real Madrid), Iker Casillas, a réalisé un grand Euro-2012. Mais il était logique que les votants récompensent un des deux architectes du jeu espagnol et barcelonais, à choisir entre les maîtres à jouer Andres Iniesta et Xavi.
Xavi avait été désigné joueur de l’Euro-2008. Iniesta fut désigné meilleur joueur de l’Euro-2012. Il y a donc encore là une logique.
Casillas, votant en tant que capitaine de la “Roja”, avait annoncé dans France Football que son partenaire en club et équipe nationale, Sergio Ramos, serait sa “première option”. Ce qui a fâché Ronaldo dans le vestiaire madrilène. “CR7” risque encore de faire la tête si Messi est à nouveau sacré en janvier. La mine renfrognée de Cristiano Ronaldo est là encore un classique. Le Portugais a déjà étalé un mystérieux spleen cette saison en refusant de célébrer un de ses buts au Real, ce qui a été interprété malgré ses démentis comme une forme de chantage à la revalorisation salariale.
Le 30 août à Monaco, Ronaldo avait déjà fait la moue, quand il avait vu, en sa présence sur la grande scène du Forum Grimaldi, Iniesta recevoir des mains de Michel Platini le prix du meilleur joueur UEFA de la saison 2011-12.

Un mode d’emploi pour Neymar

Ronaldo, ex-gloire de la Seleçao, et Joseph Blatter, président de la Fifa, ont entonné jeudi le même refrain pour Neymar, star au Brésil en manque de lumière internationale: pour s’approcher du Ballon d’Or, il faut “écraser tout le monde” au Mondial-2014 ou jouer en Europe pour être vu.
Neymar, la presse brésilienne le voyait déjà dans la liste des trois finalistes pour le Ballon d’Or 2012. Mais quand les noms de Lionel Messi, Andres Iniesta et Cristiano Ronaldo, trois joueurs évoluant en Espagne, ont défilé sur un écran géant d’un centre de conventions de Sao Paulo, la déception fut palpable.
Le petit prodige de 20 ans jouant à Santos restera-t-il seulement connu pour sa crète capillaire un peu folle et ses dribbles ravageurs ? Nominé parmi les 23 joueurs pré-sélectionnés pour le Ballon d’Or, le joueur reste encore en lice pour figurer dans le onze type et le plus beau but de l’année 2012 (il figure d’ailleurs dans les trois finalistes de cette dernière catégorie).


AFP
Samedi 1 Décembre 2012

Lu 635 fois


1.Posté par maazou le 01/12/2012 22:14 (depuis mobile)
le triple ballon d'or mem cette anne il merite pour la quatrieme foie.a mn opinion ce mainna qi merite sa.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs