Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ballon d’Or


Messi double de nouveau Ronaldo



Ballon d’Or
L’Argentin Lionel Messi, en décrochant lundi un 4e Ballon d’Or historique, pour le plus grand malheur de son rival madrilène Ronaldo, 2e, et son coéquipier à Barcelone Iniesta, 3e, est désormais seul au monde dans la galaxie des meilleurs joueurs de football de la planète. En 2011, pour son 3e sacre, la “Pulga” de 1,69 m était devenue l’égale de Platini (83, 84, 85), Cruyff (71, 73, 74) et Van Basten (88, 89, 92). Un an plus tard donc, après 91 buts inscrits toutes compétitions confondues dont 50 en championnat, l’attaquant de 25 ans entre seul dans l’histoire des géants du football.
“C’est incroyable. Merci à ma famille, à mes amis et évidemment à ma femme et mon fils qui est la meilleure chose qui me soit arrivée”, a réagi le tout nouveau père de famille, qui arborait pour la cérémonie à Zurich un très original smoking noir à pois blancs.
“Je voudrais partager ce prix avec tous mes coéquipiers du Barça et en particulier avec Andrés (Iniesta, ndlr). Je veux penser aussi ici à mes coéquipiers de la sélection argentine”, a-t-il aussi déclaré.
Avance respectable
Et dire que quelques heures avant le verdict, le Blaugrana, dont le dernier challenge personnel est d’obtenir la même réussite collective avec la sélection albiceleste, estimait que ce n’était pas sa meilleure saison!
Certes, Messi, avec sa seule Coupe du Roi dans l’escarcelle, fait moins bien que ses deux rivaux au rayon palmarès (Liga pour Ronaldo et surtout Euro-2012 pour Iniesta qui avait déjà remporté l’Euro-2008 et le Mondial-2010), il n’en garde pas moins une avance respectable sur la concurrence.
Avec 42% des suffrages des capitaines des équipes nationales, des sélectionneurs et de journalistes internationaux, il devance ainsi largement le Portugais (24%) et l’Espagnol (11%). Mais le Madrilène, qui n’a pu réprimer un sourire crispé lorsque les résultats ont été prononcés, progresse car il était à 21,6% en 2011 contre 47,9 à l’Argentin, qui s’est aussi arrêté en demi-finale de Ligue des champions après avoir manqué un penalty contre Chelsea.
Pas sûr cependant que cela fasse plaisir à Ronaldo et qu’à ce rythme l’ailier de 27 ans puisse combler son retard avant la fin de sa carrière pour décrocher un 2e trophée après celui de 2008.
Pour Iniesta, passeur de génie de 28 ans nettement moins buteur que les deux autres mais beaucoup plus architecte du jeu de ses équipes, à l’origine de la réussite de +Leo+ au Barça, il y a encore moins de chance qu’une pareille occasion se représente.
Les Américaines monopolisent les trophées
L’importance des critères du jury étant susceptible d’évoluer chaque année, sélectionneurs, capitaines et journalistes semblent donc avoir choisi en 2012 de récompenser l’insatiable faim de but du lauréat plutôt que le palmarès ou le lobbying intensif de tout un pays, l’Espagne, qui aurait tant aimé voir l’un des siens sacré pour la 2e fois après Suarez en 1960. Outre son déficit de statistiques personnelles sur son meilleur ennemi (62 buts quand même), Ronaldo, malgré son tempérament de leader, paie sûrement un caractère plus explosif et une personnalité plus volcanique, ainsi que des déclarations mal perçues en septembre lorsqu’il avait fait part de son spleen avant d’être revalorisé par le Real.
L’Espagne est le grand vainqueur de l’année puisque son sélectionneur, Vicente Del Bosque, est désigné entraîneur de l’année et que l’équipe-type de la saison comprend 11 joueurs de son championnat, dont six Espagnols.

ils ont dit


Lionel Messi (attaquant du FC Barcelone et Ballon d’Or pour la 4e fois de suite): “C’est incroyable que je reçoive ce prix une nouvelle fois et pour la quatrième fois de suite. Je voudrais partager ce prix avec tous mes coéqupiers du Barça et en particulier avec Andrés (Iniesta) qui est ici avec moi. C’est une fierté pour moi que de pouvoir m’entraîner avec lui tous les jours. Je veux penser aussi ici à mes coéquipiers de la sélection argentine. Merci aux personnes qui ont voté pour moi, capitaines et entraîneurs de sélection. Merci à ma famille, à mes amis et évidemment à ma femme et mon fils qui est la meilleure chose qui me soit arrivée”.
Andrés Iniesta (milieu du FC Barcelone et 3e de l’élection au Ballon d’Or 2012): “Leo, s’il continue comme cela, ne laissera pas s’échapper un cinquième Ballon d’Or consécutif. Je le félicite à nouveau pour son quatrième trophée qui le rend unique. Il n’est pas question de le donner à d’autres parce que quelqu’un en aurait déjà beaucoup, non, il faut savourer le travail bien fait, ce que nous faisons aujourd’hui. Le fait que nous ayons tant de représentants d’une même équipe (dans l’équipe de l’année) signifie que nous avons rempli notre mission.”
Abby Wambach (attaquante de la sélection des Etats-Unis et Ballon d’Or féminin): “Je tiens à dire qu’Alex (Morgan) et Marta méritent ce prix autant que moi. Je veux aussi les remercier de me défier tous les jours. Grâce à elles, on se pousse mutuellement. Merci évidemment à mes entraîneurs, à l’équipe médicale, à ma famille et à mon agent. Je voudrais aussi dire que gagner un prix individuel en football est toujours le résultat d’un travail collectif. Je dédie donc ce prix à toutes mes coéquipières ainsi qu’à nos supporteurs”.
Vicente Del Bosque (sélectionneur de l’Espagne et meilleur entraîneur de l’année 2012): “J’aimerais tout d’abord saluer mes collègues Pep Guardiola et José Mourinho et dire à quel point c’est un honneur pour moi de représenter ici le football espagnol. Je veux évidemment remercier la fédération espagnole de football et mon staff. J’aimerais aussi avoir une pensée ici pour tous les entraîneurs que j’ai eus et qui ont contribué grandement à ce que je veuille devenir entraîneur à mon tour. Dans le football, nous voulons tous la même chose: gagner. Mais j’ajouterais aussi qu’il nous faut défendre le football, son éthique et prendre soin de notre conduite personnelle”.


AFP
Mercredi 9 Janvier 2013

Lu 267 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs