Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ballon d’Or d’honneur pour Pelé et prix Puskas pour Ibrahimovic




Ballon d’Or d’honneur pour Pelé et prix Puskas pour Ibrahimovic
L’ancienne gloire du foot, le Brésilien Pelé, en larmes, a reçu un Ballon d’Or d’honneur lors de la cérémonie annuelle de remise des prix de la Fédération internationale de football, lundi soir à Zurich.
“J’avais promis à ma famille que je ne pleurerais pas mais j’étais très ému”, a expliqué celui qui est considéré comme le plus grand joueur du monde.
“Aucun autre joueur n’a eu autant d’influence, son héritage nous parle à tous, sa créativité était sans limite” a salué Joseph Blatter, président de la Fifa.
“Pour des raisons de règlement, le roi Pelé ne figure pas au palmarès du Ballon d’Or. Une anomalie corrigée en 2013”, a expliqué France Football, qui a décerné ce prix de concert avec la Fifa.
Par ailleurs, l’attaquant Zlatan Ibrahimovic a remporté lundi le prix Puskas qui récompense l’auteur du plus beau but de la saison écoulée pour son improbable retourné acrobatique de plus de 30 mètres réussi contre l’Angleterre, en match amical avec sa sélection suédoise le 13 novembre 2012.
Ibrahimovic, qui succède au Slovaque Miroslav Stoch, était en compétition dans une finale à trois avec le Brésilien Neymar et le Serbe Nemanja Matic, et son but a été plébiscité par le biais d’un vote sur internet.
Zlatan, un des joueurs les plus spectaculaires que compte la planète football, a marqué les esprits plus tôt que ses rivaux, en toute fin d’année passée alors que les votes pour le prix Puskas 2012 étaient clos.
Son ciseau réussi à une distance exceptionnelle pour un tel geste a ainsi pu concourir pour 2013 et a supplanté celui de Matic, une puissante volée du gauche en faveur de Benfica contre le FC Porto en championnat du Portugal, le 13 janvier 2013, et celui de Neymar, une superbe volée du droit pour le Brésil contre le Japon en Coupe des Confédérations, le 15 juin 2013.
Créé en 2009, le prix Puskas a récompensé cette année-là un but du Portugais Cristiano Ronaldo, en 2010 un but du Turc Hamit Altintop, en 2011 une réalisation de Neymar et l’an passé celui de Stoch.
Ce sont les internautes qui ont choisi le but d’Ibrahimovic après avoir désigné les trois buts finalistes parmi les dix présélectionnés dans un premier temps par la Fifa.
Ferenc Puskas, mythique buteur hongrois des années 1950, était l’une des grandes vedettes du Real Madrid. Il est décédé en 2006 à l’âge de 79 ans, dans son pays natal. 

AFP
Jeudi 16 Janvier 2014

Lu 219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs