Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ballet : De la chorégraphie avec Nadia Fathallah




Il est bon, avant toute chose, de placer cette soirée à son niveau et dans son contexte. Pour apporter quelques appréciations, il est évident qu’il faut s’éloigner littéralement du Bolchoï ou de l’opéra et ne considérer  cette manifestation que comme le produit d’élèves d’à peine quelques années de danse dirigés par une toute jeune chorégraphe et professeur qui est au début de sa vie professionnelle.
Pour le  contexte, il est utile de rappeler que si la danse folklorique, pour des raisons touristiques, est considérée  chez nous, la danse dite classique, le ballet au sens large du mot, danse en tant qu’art pur, est simplement admise du bout des lèvres. Considérée comme un art majeur, la danse classique est souvent boudée ou admise par une certaine classe sociale.
Que pouvons-nous penser du travail présenté le 25 juin dernier à la salle couverte du complexe sportif Mohammed V par Nadia Fathallah ?
De manière générale, il y a un effort sérieux et une volonté de donner un travail honnête.
Femme discrète, déterminée et  cultivée, Nadia, par son comportement et sa simplicité, honore les professeurs qui l’ont formée en suivant leur tradition et leur école. L’on peut évoquer l’époque de Vera Likatchova, son professeur, de Nina Baldoui, de Nelly Stark (qui ont formé Lidy Maznev) toutes avec la compagnie du défunt Abdelouahab Agouni (les anciens s’en souviendront), une époque où le Conservatoire national brillait autant par ses fastueux spectacles (deux ou trois fois par an) que par la qualité du travail.
La démarche de Nadia Fathallah est simple et directe : perpétuer la danse classique dans son style. C’est sa position. Cependant, l’hommage qui peut être rendu à cette jeune chorégraphe est celui de s’être attelée à un travail aussi délicat que de monter un ballet du répertoire, qu’aucun professeur n’avait encore jamais fait ici chez nous.
Des extraits ont été présentés mais jamais une œuvre complète de l’envergure de «Giselle » d’Adophe Adam ou « Le lac des cygnes » de Tchaïkovski, parmi les  ballets les plus difficiles à cause de la double personnalité de Giselle et d’Odette-Odile dans les deux œuvres respectives.
Dans ces deux ballets, la danseuse doit interpréter tour à tour un personnage humain et un autre désincarné : écueil pour la  ballerine qui peut exceller dans l’un et faiblir dans l’autre.
Nadia a couru des risques d’autant plus qu’elle s’était tenue à respecter chorégraphie, décors, costumes originels, ce qui est une marque de respect qu’elle voue à son art.
Elle a fait de son mieux pour donner plus  de rigueur à son travail tout en présentant au public une œuvre intéressante, donnant ainsi à la danse  une tonalité de réflexion sur l’art dramatique.
On ne peut qu’encourager cette jeune chorégraphe qui cherche à mieux développer son art.
E-mail  association fathallah@hotmail.com

Par Ahmed LAKHSASSI
Lundi 2 Janvier 2012

Lu 884 fois


1.Posté par hajar hanzaze le 20/05/2012 12:55
je veux faire du ballet dans votre association SVP est je ne sais pas à quelle ville cette association j'ai vu le samedi/19/mai/2012deux filles dans "al masrah" et je l'ai bien aimées j'ai 13 ans et j’étudie à l'école "AMIRIS COLLéGE" et j'aimerai bien si j'ai une dans votre club voilà mon numéro "05.23.32.02.47."

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs