Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bajeddoub - Souiri : Les porte-étendards




Bajeddoub - Souiri : Les porte-étendards
On ne peut évoquer la musique andalouse sans que nous viennent à l'esprit les noms de deux chanteurs qui ont donné à cette musique une nouvelle dimension et participé à son adoption par les jeunes. C'est la paire Bajeddoub-Abderrahim Souiri.
En effet, tout le monde s'accorde à dire que la musique andalouse a beaucoup gagné en intérêt notamment auprès des jeunes qui y voyaient une musique plutôt « rétro ». Préjugé infondé certes, mais le mérite de Bajeddoub et de Abderrahim Souiri est justement d'avoir prouvé grâce à leur façon de chanter que la musique andalouse, telle la musique classique, transcende les époques et les générations et qu'il faut bien en saisir le sens textuel, musical et vocal. Et c'est ce dernier volet qui a été développé par Bajeddoub et Souiri avec une plus grande recherche dans la poésie, notamment les Mouachahates.
La musique andalouse au Maroc a pourtant connu, à travers les âges, une nette évolution.
Dans les pays où cette musique a gardé une présence plus ou moins forte comme l'Algérie, la Tunisie et la Libye, les tempos et les mélodies different sensiblement de ceux connus au Maroc qui a su préserver et améliorer ce patrimoine culturel séculaire. C'est ce qui a permis à notre pays de donner naissance à de grands maîtres à l'image de Haj Abdelkrim Raïss et de Tamsmani, ceux-là qui ont saisi le sens noble de cette musique et ont veillé à ce qu'elle soit léguée et surtout appréciée par tous les âges. Et c'est justement Bajeddoub et Souiri qui ont pris le relais et permis une approche nouvelle en intégrant des textes et des mélodies orientaux, ayant eux-mêmes été influencés par le folklore et les Mouachahates de Syrie et d'Irak notamment. En parlant de vétérans et ténors, on ne peut occulter le nom de Abdessadek Chekkara dont les recherches et le travail accomplis à ce niveau-là ne sont plus à démontrer, tant le rayonnement de son œuvre a touché de lointaines contrées.
Soucieux de l'originalité de la musique andalouse et de la sauvegarde de ses racines, Chekkara avait quelque peu critiqué la démarche de certains jeunes chanteurs qui cherchent à étendre le chant à d'autres mélodies qui, a priori, n'ont aucun lien avec les origines de cette musique.
Il a tout à fait raison dans le sens où il faut éviter les dérapages sous peine de dénaturer un patrimoine cher aux Marocains et aux Maghrébins en général.
Mais la paire Bajeddoub-Abderrahim Souiri, en intégrant des airs nouveaux et en modernisant, si l'on peut dire, la façon d'interpréter, ont réussi à redorer le blason de la musique andalouse qui, il faut le reconnaître, commençait à donner des signes d'essoufflement, non pas à cause de l'effet et de l'élément temps conjugués à la prédominance de nouvelles expressions musicales orientales et occidentales, mais parce que les vétérans commençaient à répondre de l'usure du temps et des contraintes de l'âge.
Aujourd'hui, Haj Abdelkrim Raïs, Loukili, Temsmani et d'autres ne sont plus. Il appartient donc à des artistes tels que Briouel, Bajeddoub et Souiri et aux adeptes des grands maîtres de tenir le flambeau pour que reste éternelle la musique andalouse qui représente un patrimoine cher à tous les marocains.
Signalons que l'Association des amateurs de musique andalouse est en train d'aménager une grande maison au quartier des Habous à Casablanca qui sera entièrement dédiée à la musique andalouse et qui est conçue par Mounir Sefrioui, encadrant génial et généreux des chanteurs et musiciens d'Al-Ala.


Libé
Samedi 12 Juin 2010

Lu 1004 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs