Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Baisse du résultat net de la société S2M au premier semestre




Sur les six premiers mois de 2016, la Société Maghrébine de Monétique (S2M) affiche un résultat net de 5 millions de dirhams (MDH), en repli de 24,4% par rapport à la même période de 2015.
Cette évolution intègre un résultat non courant négatif qui s'aggrave sur la période, passant de -1,1 MDH au 30 juin 2015, à -2,1 MDH au terme du premier semestre 2016, ce qui place la marge nette à 6,3% (-1,7 point), relèvent les analystes de BMCE Capital Bourse, à l’occasion de la publication des résultats biannuels S2M.
Pour sa part, rapporte la MAP, le chiffre d'affaires du spécialiste dans les solutions de paiement électronique, coté à la Bourse de Casablanca, recule de 8% à 80,3 MDH, tandis que le résultat d'exploitation en baisse de 3% s’établit à 10,6 MDH, profitant du repli des charges opératoires de l'ordre de 3%.
La marge opérationnelle s'améliore ainsi sur la période de 0,7 point à 13,2%, ajoute la même source, notant que le résultat financier creuse son déficit de plus de 70% à -1,7 MDH, suite à l'effritement des gains de change de 75,7% combiné à la hausse des charges d'intérêt de près de 50%.
Au niveau du bilan, les analystes financiers soulignent une dégradation de 25% du fonds de roulement (FR) par rapport au 31 décembre 2015 à 30 MDH, en raison de la baisse des dettes de financements.
De son côté, le besoin en fonds de roulement (BFR) s'améliore de 19,8% à 67,2 MDH, soutenu par la hausse des dettes du passif circulant, ont-ils fait remarquer, soulignant que la trésorerie nette, tout en restant négative, s'améliore de 14,5% par rapport à fin 2015 à -37,1 MDH.
S2M réussit également à réduire son endettement de 13,6% par rapport à fin 2015 à 44,6 MDH fixant le Gearing à 69,6%, relève en outre la société de bourse BMCE Capital.
Cette dernière note cependant que la solvabilité de l'entreprise, tout en restant à des niveaux soutenables, se dégrade légèrement par rapport au 30 juin 2015 avec un ratio Charges d'intérêts/EBE qui passe de 6,8% à 9% sur la période.
Depuis le début de l’année, le titre s’est apprécié de 9,44%, contre une hausse de 23,90% une année auparavant et une progression de 17,23% depuis 2013.

Samedi 15 Octobre 2016

Lu 298 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs