Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Baisse de moitié du taux d'activité en 2014

Les femmes accusent toujours un retard important par rapport aux hommes




L'accroissement de la population active entre 2000 et 2014 demeure inférieur à celui de la population en âge d'activité qui a augmenté de 383.000 durant la même période, ce qui s'est traduit par une baisse du taux d'activité de 53,1% en 2000 à 48% en 2014, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).
Depuis l'année 2000 et jusqu'en 2014, la population active (offre de travail) a connu un accroissement continu à raison de 115.000 nouveaux actifs annuellement, passant de 10,213 à 11,813 millions d'actifs, explique le HCP dans une note sur le marché du travail au Maroc entre 2000 et 2014.
Cette baisse du taux d'activité au niveau national cache d'importantes disparités selon les tranches d'âge. Pour les jeunes âgés de 15 à 24 ans, il a reculé de 13,6 points, alors que chez les personnes âgées de 25 à 39 ans, il a baissé de 2,5 points et parmi celles âgées de 40 à 59 ans de 1,7 point, précise le HCP.
Dans ces conditions, le poids des jeunes âgés de 15 à 24 dans la population active a reculé de 10,1 points, passant de 27,2 % en 2000 à 17,1 % en 2014, souligne la note.
Cette évolution s'expliquerait, en grande partie, par les efforts importants déployés ces dernières années dans le domaine de la scolarisation, estime le HCP.
En dépit des efforts consentis dans le domaine de scolarisation, les jeunes femmes accusent toujours un retard important par rapport à leurs homologues masculins en la matière.
En effet, entre 2000 et 2014, leur taux de scolarisation est passé de 22,9% à 39,4%, enregistrant une évolution de 16,5 points, alors que celui des jeunes hommes est passé, au cours de la même période, de 31,6% à 53,1%, évoluant de 21,5 points de pourcentage.
L'effort de scolarisation a été à l'origine d'un accès de plus en plus tardif des femmes à la vie active. La part des jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans dans la population active féminine a baissé de 27,5% en 2000 à 17% en 2014 (10,5 points d'écart) et leur part dans l'offre globale de travail a presque stagné durant cette période, avec une proportion d'environ 27%, déplore le HCP.
Par ailleurs, malgré une importante urbanisation de la population (de 54,2% en 2000 à 59,4% en 2014), la contribution du milieu urbain dans l'offre globale du travail a légèrement augmenté au cours de la période, passant de 51% en 2000 à 53,4% en 2014, ce qui s'explique, principalement, par le niveau élevé du taux d'activité en milieu rural, enregistrant 57,2% en 2014 contre 42,1% parmi les citadins.

Mercredi 23 Décembre 2015

Lu 302 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs