Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bahija Simou présente son dernier ouvrage à Paris




L'ouvrage intitulé "Le Maroc et la France, le parcours vers l'Indépendance, 1912-1956" de Bahija Simou, directrice des Archives Royales, a été présenté, mercredi soir à Paris, en marge de l'exposition "Le Maroc à travers les âges" qui se tient jusqu'au 30 décembre au Musée de l'ordre de la libération dans la capitale française.
S'exprimant lors de cette rencontre, initiée par l'ambassade du Royaume à Paris, Bahija Simou a indiqué que cet ouvrage dont la publication s'inscrit dans le cadre de la commémoration du 60ème anniversaire de l'Indépendance, met en avant les rapports entre le Maroc et la France qui sont très anciens, leur continuité depuis le 13ème siècle et l'existence d'une mémoire partagée et d'un riche patrimoine commun susceptibles d'intéresser les historiens.
Composé de documents inédits, l'ouvrage s'intéresse à une période d'une extrême richesse, marquée par des mutations sociales, économiques et culturelles au Maroc, a-t-elle expliqué, ajoutant qu'il s'agit de l'une des périodes les plus importantes de l'histoire du Royaume.
L'ouvrage apporte des éclairages sur le protectorat français et évoque la création du drapeau marocain, ainsi que l'engagement du Maroc aux côtés de la France dans les deux conflits mondiaux, a indiqué Mme Simou, notant qu'il valorise la fraternité d'armes entre les deux pays. Ella a aussi indiqué que l'ouvrage rappelle comment le Maroc a su dire non à la barbarie nazie, tout en mettant l'accent sur la rencontre entre le général de Gaulle et le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef qui a été élevé au rang de "Compagnon de la Libération".
L'ouvrage réserve tout un chapitre à l'Indépendance du Maroc dont la présentation du Manifeste de l'indépendance et le discours de Tanger de 1947, tout en s'arrêtant sur l'ère de rupture avec la France avec la déposition du sultan le 20 août 1953, ce qui a constitué une atteinte au pacte sacré entre le sultan et le peuple, a expliqué Mme Simou. Il s'achève par le parcours pour l'Indépendance du pays en passant par la révolution du Roi et du peuple, les accords de la Celle-Saint-Cloud et le retour triomphale du sultan Sidi Mohammed Ben Youssef, a-t-elle conclu.
Rappelons que cette rencontre a été marquée par la remise par l'ambassadeur du Maroc à Paris, Chakib Benmoussa, d'une décoration décernée par SM le Roi Mohammed VI à l'universitaire et historien français Daniel Rivet, qui compte parmi les personnalités françaises œuvrant pour l'amitié France-Maroc.

 

Samedi 26 Novembre 2016

Lu 792 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs