Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Badr Boutakbout : Doucement mais sûrement




Badr Boutakbout n’est plus un inconnu du public, au contraire. Depuis sa brillante participation à “Studio 2M”, il n’a cessé de travailler pour se frayer un chemin sur la scène artistique et figurer parmi les artistes les plus connus.
Lorsqu’il s’était présenté à “Studio 2M”, Badr avait surpris les téléspectateurs et les membres du jury par une grande assurance et une bonne connaissance des règles du chant.
D’ailleurs, c’est pour cela qu’il a réussi à franchir les étapes et à figurer parmi les finalistes. Il n’a pas gagné la première place mais il ne s’est pas découragé pour autant.
Badr a continué, en effet, à travailler et aussitôt après sa brillante participation, il a surpris tout le monde en présentant une chanson qu’il a composée lui-même. 
Depuis, il a continué à explorer le registre de la chanson marocaine tout en travaillant pour pouvoir poursuivre sa carrière musicale.
Certes, il a travaillé dans des cabarets mais c’est surtout pour gagner sa vie, car il est convaincu que ce genre de travail dessert la carrière des chanteurs surtout lorsqu’ils sont débutants.
Natif de Marrakech, Badr est très influencé par les rythmes et les mélodies de la musique marocaine classique mais aussi populaire comme les chansons de Hamid Zahir.  A ce titre, il tente de temps à autre de reprendre certaines chansons auxquelles il apporte de la nouveauté notamment au niveau de la partition.
C’est ce qui fait dire à certains que Badr est bien parti pour réussir une carrière professionnelle non seulement parce qu’il a une belle voix mais surtout, parce qu’il sait s’y prendre aussi bien avec le chant qu’avec la musique sans oublier la prestance.
Badr n’oubliera pas de sitôt sa participation à “Studio 2M”; ce qui lui a permis de connaître les rouages du monde de l’art et de l’interprétation grâce aux encadrants. C’était aussi une occasion de faire la connaissance avec d’autres jeunes venus du Maroc et de l’étranger, avec lesquels il entretient toujours une forte relation.
Mais le chemin de la réussite n’est pas toujours facile. C’est pour cela qu’il ne cherche pas à brûler les étapes mais essaie d’évoluer doucement mais sûrement.  Le plus important dans ce genre de découvertes, c’est qu’elles permettent de lancer de nouveaux talents surtout lorsqu’il s’agit de chanteurs car la scène marocaine commence à connaître un grand déficit en voix masculines.
Badr a été l’une des découvertes les plus prometteuses de ces dernières années. A ce titre, il a besoin d’être soutenu, car il jouit d’atouts indéniables notamment au niveau de la voix.
Des projets, il en a eu et sa dernière réalisation est la reprise d’une chanson de Hamid Zahir intitulée “Laghzala Aicha” qu’il réinterprète de façon différente avec une nouvelle distribution.
Comme il veut rester à la page, il a créé son site sur le net pour permettre à ses fans de connaître ses dernières nouveautés. 

Par Abdessalam Khatib
Samedi 3 Septembre 2011

Lu 223 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs