Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bachir Dkhil : Le Maroc doit associer les Sahraouis à la défense de la marocanité du Sahara




Membre fondateur du Polisario,  Bachir Dkhil a déclaré, lors d’une intervention pendant une conférence autour du thème «La gestion du dossier du Sahara entre hier et aujourd’hui» organisée par le Centre d’études du portail Hespress, qu’‘’il est temps de dépasser le populisme et les discussions et discours servant des intérêts personnels étriqués‘’. En voulant savoir qui sont les responsables  de la longévité de ce problème, il a souligné que les fondateurs du Polisario n’avaient pas tort en créant le front, car se sentant  loin du monde arabe, ils étaient plus proches de l’Espagne et que l’objectif essentiel était de permettre à la jeunesse sahraouie de réaliser ses rêves.
Tout en  estimant qu’il était temps de dépasser les idées égoïstes et l’exclusion, Bachir Dkhil a insisté sur la nécessité d’adopter une politique de réconciliation réelle car, selon lui, le problème ne doit pas être exploité comme un fonds de commerce ou de spéculation.
Se référant au rapport du CESE de 2013, il a ajouté  que pour le développement des provinces sahariennes, l’Etat marocain a accompli de grandes réalisations, mais ce développement n’a pas concerné les destinataires et que ces provinces connaissent le taux de chômage le plus élevé au niveau national. S’interrogeant sur la destinée des nombreux financements et des enveloppes colossales déversées par l’Etat, il a précisé que ces provinces connaissent des problèmes de gouvernance et d’élites. L’intervenant a souligné la nécessité de revoir la gestion et de dépasser la propagande. Il a considéré que la solution réelle réside dans l’instauration de l’Etat de droit car c’est le plus important pour le citoyen, appelant à briser le consensus du silence qu’il a qualifié de très dangereux. Il a, par ailleurs, dénoncé le fait que certains parlent du dossier du Sahara dont ils ignorent tout. Dkhil qui considère que le problème du Sahara concerne, en premier lieu les Sahraouis, a appelé à les associer pour sa résolution, tout en insistant sur le fait que le Front Polisario ne les représente pas. Il a également appelé à ouvrir un débat national et cesser de calomnier ceux avec qui nous voulons dialoguer, c’est-à-dire les habitants des camps de Tindouf désignés par certains comme mercenaires. Le membre fondateur du Polisario a évoqué les changements intervenus dans le dossier du Sahara, qualifiant Mohamed Abdelaziz d’imposteur imposé par l’Algérie en excluant les véritables membres du Polisario.
Sur un autre plan, il a déclaré qu’il est du droit des élus et acteurs de la société civile des provinces du Sud de participer aux négociations avec le Polisario et que nous devons remporter le vrai combat dans les provinces du Sud et non à New York ou Madrid, car le problème réside dans les provinces du Sud. Et d’ajouter qu’il est indispensable d’associer les jeunes auxquels il faut donner l’occasion d’exprimer leurs opinions et de rechercher une solution à même de satisfaire tout le monde. 
Bachir Dkhil a noté qu’il est nécessaire de séparer le volet humanitaire du problème politique, rappelant que le Maroc était le premier à soulever le problème du Sahara devant la quatrième commission de l’ONU et a fait pression sur l’Espagne. Il a considéré que l’autonomie est une traduction de l’autodétermination qui ne signifie pas l’indépendance comme le propage le Polisario. Pour le politique sahraoui, le patriotisme réel consiste à résoudre le problème et les agissements incompatibles avec la Constitution ne sont plus admis. 
Il a estimé que l’autorité au Maroc a connu une nette évolution, en comparaison avec les années de plomb alors que l’Algérie et le Polisario campent toujours sur leur position  et vivent à l’époque de la guerre froide.
 

Ahmadou El Katab
Lundi 18 Avril 2016

Lu 3575 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs