Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Babylone : un album, une tournée et une formidable réussite


Le collectif de World music se produira sur la scène de Malabata, le samedi 25 juillet, à partir de 21h30



Le groupe algérien prendra part au 11ème Festival Twiza

Le groupe algérien Babylone, dont le titre «Zina» a connu un succès phénoménal, sera de la fête au 11ème Festival Twiza, dont le coup d’envoi sera donné aujourd’hui à Tanger. Interprétant des chansons en arabe dialectal, le groupe Babylone, l'un des plus célèbres en Algérie, a été créé en 2012. Il est constitué du chanteur Mohamed Amine Jemmal, du percussionniste Fouad Tourki, du bassiste Redouane Nehar, ainsi que de Rafik Chami, Rahim Elhambi et Ralziayadi à la guitare. Evoluant dans la World music en mixant plusieurs genres musicaux, le groupe compte à son actif un seul album «Briya» (lettre), sorti en 2013 et composé de 11 chansons, dont la fameuse «Zina».
En 2014, Babylone est doublement récompensé pour la meilleure chanson ainsi que pour le meilleur groupe musical lors de la première édition des Algerian Music Awards. «Notre musique ne peut être classée dans un genre particulier, car elle  s'inspire de plusieurs styles musicaux régionaux et internationaux», souligne Mohamed Amine Jemmal, chanteur du groupe, qui a également fait savoir, lors d'une conférence de presse, que la chanson «Zina», inspirée d'une histoire réelle, a vu le jour  après un travail collectif sérieux et assidu.
Seul festival complètement gratuit et en plein air à Tanger, Twiza est une  manifestation culturelle organisée par la Fondation du Festival méditerranéen de la culture amazighe de Tanger qui  se déroule depuis 10 ans en plein cœur de la ville. La scène principale est située aux Jardins de la corniche, alors que les autres évènements (conférences, tables rondes, projections de films et documentaires, théâtre…) se dérouleront dans d’autres endroits de la ville. Une autre scène est installée à côté de la Zone franche dans la commune de Ghzenaya; et une tente amazighe accueillant les tables rondes et la section cinéma est implantée au jardin de la Délégation de la culture de Tanger.
Le Twiza, sous sa forme actuelle, est né en 2005 suite à la volonté de promouvoir la culture amazighe et l’échange avec les autres cultures méditerranéennes et du monde. Il est l’une des plus grandes manifestations du Nord du Maroc, et est très bien placé dans la ville de Tanger et dans toute la région de Tanger-Tétouan par sa qualité de programmation, avec une exclusivité culturelle amazighe.
A l’échelle nationale, le festival jouit d’une très bonne réputation et touche une large population qui s’intéresse à la culture amazighe. «Organisé pendant l’été, il est conçu pour que les Marocains du monde puissent se retrouver, se divertir, et échanger sur les grandes questions du moment», indiquent les organisateurs. «Alors qu’au niveau international, les vedettes, les artistes et les festivaliers venus des pays de la Méditerranée et des pays de l’Europe gardent des souvenirs inoubliables de notre accueil et de l’ambiance familiale de notre festival», précisent-ils.
D’autre part, le second Festival de la culture amazighe aura lieu du 24 au 26 juillet courant à Fès. Selon son directeur, Moha Ennaji, cette manifestation artistique qui se déroulera sur trois sites est l'un des événements artistiques majeurs de la  région de Fès-Boulemane.  Mettant l'accent sur la richesse et la diversité des activités du festival,  Moha Ennaji a mis en valeur la culture amazighe et l'officialisation de la langue  amazighe dans la nouvelle Constitution marocaine. «L'authenticité de la culture amazighe et la diversité de l'identité  marocaine sont au cœur des activités de ce festival», a-t-il précisé notant que le programme de cette édition qui se tient sous le signe «Alliance des cultures et des religions pour la paix» comprend un forum international sur l'importance  du dialogue interculturel et inter-religieux pour la paix et la cohésion  sociale, ainsi que des ateliers d'art, des spectacles de musique, des lectures  de poèmes et la présentation de nouveaux ouvrages ainsi que des expositions de  produits d'artisanat. Rappelons enfin que l'édition précédente du Festival international de la culture amazighe s'est déroulée  sous le thème «Le brassage de la culture amazighe et de la culture hassanie et leur relation avec les cultures du Sahel».



 

Libé
Jeudi 23 Juillet 2015

Lu 1711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs