Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bab Sebta et les frontières algéro-marocaines minés dès le 1er jour du jeûne : Importantes saisies de drogue et de produits pétroliers




Bab Sebta et les frontières algéro-marocaines minés dès le 1er jour du jeûne : Importantes saisies de drogue et de produits pétroliers
Les éléments de la brigade conjointe de la police et de la douane de Tétouan ont saisi, de mercredi dernier à vendredi, à Bab Sebta, quelque 131 kg de résine de cannabis (chira), lors de quatre opérations distinctes, a indiqué une source douanière.
Mercredi, une opération a permis la saisie de 36 kg de chira dissimulés dans le tableau de bord d’une voiture et l’arrestation des deux passagères, des ressortissantes françaises âgées respectivement de 26 et 22 ans.
Deux opérations ont permis jeudi la saisie de 18 kg et 33 kg de chira, découvertes respectivement dans le réservoir d’une voiture conduite par un couple espagnol, et sous le siège arrière d’une voiture conduite par un Marocain né en 1979.
Vendredi, une opération a abouti à l’arrestation d’un Espagnol, 46 ans, qui conduisait un véhicule 4x4 contenant dans son réservoir une quantité de 44 kg de chira.
Les mis en cause ont été remis à la police judiciaire pour complément d’enquête et leurs véhicules ont été saisis.
Les 48 groupements de la wilaya de la Gendarmerie et les groupements des gardes-frontières (GGF) sont appelés à redoubler de vigilance en ce mois qui s’annonce trop chaud. En tous points de vue.
Lors du premier jour du Ramadan, la gendarmerie et les gardes-frontières algériens ont, pour leur part, procédé à des saisies de drogues aux frontières sud-ouest, ouest et est du pays. 
Selon le quotidien « Liberté », les éléments des gardes-frontières algériens de Bou-Ayache (Béchar) ont réussi à récupérer 36 sacs renfermant une tonne de cannabis dissimulés par les narcotrafiquants algériens et marocains dans des broussailles, au lieu dit Oued Zerdab, attenante à la commune de Béni Ounif. Une quantité qui vient s’ajouter aux quatre tonnes saisies, il y a cinq jours seulement.
Par ailleurs, la contrebande algérienne de carburant à destination du Maroc continue, elle aussi, à faire des ravages sur le tracé frontalier. 
En effet, les gardes-frontières algériens ont saisi, selon le même journal, plus de 6.000 litres de carburant et des centaines de jerricans vides abandonnés par des contrebandiers le premier jour du Ramadan.
Une chose est donc sûre, les narcotrafiquants et les contrebandiers qui n’ont que faire des préceptes religieux sont prêts à recourir à tous les stratagèmes pour miner la santé des citoyens et l’économie nationale. Particulièrement en ce début du mois de Ramadan où le temps est à la piété et au recueillement.

Libé
Lundi 23 Juillet 2012

Lu 906 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs