Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Baâli Essaghir élu coordinateur du secteur des ingénieurs ittihadis

Démocratie et développement sont intrinsèquement liés, déclare le Premier secrétaire




Baâli Essaghir élu coordinateur du secteur des ingénieurs ittihadis
Le 2ème Congrès national des ingénieurs ittihadis a clôturé ses travaux dimanche au siège central du parti à Rabat, par l’élection de l’ingénieur agronome Baâli Essaghir au poste de coordinateur du secteur des ingénieurs ittihadis.
Le Congrès a égalament élu  un Conseil national composé de 65 membres et un secrétariat national composé de 25 membres. 
La séance d’ouverture a été marquée par la présence du Premier secrétaire du Parti, Driss Lachguar, qui est arrivé à Rabat à 7 heures du matin dimanche en provenance de Zagora où il avait présidé le Congrès provincial de cette ville. 
Le Premier secrétaire qui a tenu à être présent parmi les ingénieurs ittihadis, a profité de l’occasion pour tancer tous ceux qui s’en prennent à l’USFP en prétendant via la presse de caniveau que le parti de la Rose s’est empêtré dans la crise après son  IXème Congrès national. 
« Nous travaillons inlassablement et à tous les niveaux pour redynamiser le parti. Nous sommes fiers de nos réalisations et nous ne craignons pas nos échecs et nos déboires, mais nous en tirons des leçons pour reprendre l’initiative et poursuivre la marche en vue de réaliser nos objectifs. Nous disons à tous ceux qui en veulent à l’USFP que notre parti est immunisé contre leurs attaques » a-t-il souligné.
Driss Lachguar a tiré à boulets rouges sur le gouvernement Benkirane qui a prouvé pendant plus de deux ans qu’il est incapable d’opérationnaliser la Constitution et de l’interpréter démocratiquement. Selon le dirigeant ittihadi, on ne peut rien espérer de bon du parti majoritaire, car l’Histoire pour celui-ci s’arrête à l’époque des Califes.
Le Premier secrétaire a, par ailleurs, rappelé que l’USFP est fier du haut niveau des grandes écoles marocaines et de leurs lauréats. Il a mis en exergue le fait que tous les ingénieurs lauréats des grandes écoles marocaines appartiendraient à la gauche et notamment à l’USFP, et qu’ils ont milité pour le développement du pays dans tous les secteurs (agriculture, équipement, transport, les mines…).
Driss Lachguar a rappelé que le pouvoir a marginalisé pendant plusieurs années les ingénieurs politisés de la gauche qui avaient milité pour le développement et la démocratisation du Maroc, et  a privilégié les technocrates. Selon lui, ce dernier choix est contre-productif, car la démocratie et le développement sont intrinsèquement liés et constituent les deux conditions sine qua non pour la réalisation de tout développement durable.
Lors de la séance d’ouverture, Kamal Daissaoui, membre du Bureau politique, a remercié la présidente de l’Union nationale des ingénieurs marocains et la délégation qui l’a accompagnée d’avoir accepté l’invitation de l’USFP. Il a également salué les représentants des organisations et des associations des ingénieurs qui ont tenu à prendre part au Congrès des ingénieurs ittihadis.
Il a, en outre, affirmé que la tenue de ce congrès intervient dans le cadre du dynamisme organisationnel qu’a connu le parti de la Rose après le IXème Congrès national dont les résolutions et les recommandations appellent à  la restructuration de tous les secteurs pour que le parti reprenne l’initiative dans la société. 
Kamal Daissaoui a, par ailleurs, souligné que l’USFP a produit des ingénieurs et une élite pétrie d’une conscience politique qui a joué un rôle éminent pour le développement et la démocratie au Maroc, citant, en substance, Omar Benjelloun, Youssef Zouaoui, Mohamed Ait Kaddour et rappelant que des cadres de l’USFP ont payé le lourd tribut du militantisme. 

Mourad Tabet
Mardi 3 Juin 2014

Lu 937 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs