Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aziz Sahmaoui célèbre la fête de la musique à Alger




Aziz Sahmaoui célèbre la fête de la musique à Alger
Un gala musical alliant le flamenco, le châabi et la musique gnawa a été animé mercredi dernier à Alger par les groupes algériens "Nessma" et "Freeklane" et l’artiste marocain Aziz Sahmaoui et son band "University Of Gnawa". Ce spectacle a été organisé sur l’esplanade de la Grande poste par l’Institut culturel français d’Alger en collaboration avec la commune d’Alger pour célébrer, avec quelques jours d’avance, la fête de la musique coïncidant avec le 21 juin de chaque année. En première partie de ce spectacle, le groupe "Nessma" a mis de l’ambiance une ambiance festive et joyeuse parmi les quelques centaines de spectateurs, qui commençait à se rassembler en début de soirée, avec des classiques entraînants de flamenco et de musique algérienne revisitée.  Mené par le jeune chanteur Chemseddine, le groupe "Freeklane" a maintenu l’ambiance avec un style à plusieurs inspirations allant du raï au châabi en passant par le gnawi et des rythmes africains et occidentaux, un programme auquel le public s’est déjà habitué puisque chantant  "El Madani", "Bent Essoltane", "El Ghorba" et "Amine amine" avec ce groupe qui a réussi à captiver le public algérois. Fondé en 2008, ce groupe aux influences multiples a sorti son premier album en 2013 et connaît depuis un franc succès auprès du public à travers toutes les régions de l’Algérie. 
Tard dans la soirée Aziz Sahmaoui, très attendu par le public, monte sur scène pour présenter un brassage musical harmonieux et particulièrement entraînant, fait de musique populaire marocaine, de gnawi, de châabi, de rock et d’arrangements jazzy ou africains.  Habitué des scènes algériennes,  Aziz Sahmaoui a repris les plus grands succès de son album "University Of Gnawa" sorti en 2011, qui explore une poésie écrite dans un langage populaire à travers la profondeur de la musique gnawa, l’énergie du rock et la subtilité du jazz, en plus de quelques titres de son dernier opus "Mazal" que le public connaît déjà. "Maktoub", "Kahina", "Black Market", "Alf Hila", "Mazal" ou encore "Lawah lawah" sont autant de succès que le public a eu l’occasion d’apprécier et de chanter avec ce véritable showman qui passe avec aisance du mandole au «gumbri aouicha» (petit goumbri). Cette soirée était la première d’une série de spectacles prévus au long du mois sacré à l’esplanade de la Grande poste, nous fait savoir l’APS. 

Samedi 20 Juin 2015

Lu 1664 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs