Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aziz El Akad: un marathonien passionné




Aziz El Akad: un marathonien passionné
Le marathonien Aziz El Akad, s'est, encore une fois, brillamment distingué au
dernier Marathon des sables (MDS) où il a pris la
troisième place au classement général avec un temps de 21h 38'17'' et une moyenne de 11.46, derrière son
compatriote Mohamed Ahansal et le Jordanien Salameh Al Aqra. Devenu
un vrai spécialiste de l'étape marathon (5ème étape) longue de 42,2km et reliant Jebel El Mraïer à Merdani, Aziz l'a remportée une
nouvelle fois en 3 h 08'11'',
se payant le luxe de terminer cette 27ème édition en beauté puisqu'il a également
remporté la 6ème et dernière étape entre Merdani-et Merzouga, longue de 15,5 km en 1 h 13'30''. Rentré chez
lui à El Koléâa dans
la préfecture d'Inezgane Aït Melloul, Aziz a repris son activité quotidienne à savoir, la mécanique automobile. Nous l'avons rencontré
dernièrement à Agadir où il nous a accordé cet entretien. 
 

Libé : Vous travaillez actuellement à El Koléâa. Mais on croit savoir que vous n'êtes pas de la région. D'où venez-vous exactement?

Aziz El Akad : Je suis originaire d'Errachidia.

Quand avez-vous commencé à courir le marathon?

J'ai commencé à faire du marathon en 1991.

Quelles sont les premières épreuves auxquelles vous avez participé ?

J'ai participé au Marathon international de Marrakech. J'ai fait 7ème au Semi-marathon de Tanger en 1993. Et en 1994, j'ai remporté la Transatlas.

Et ensuite ?

J'ai arrêté en 1998, et cela a duré jusqu'en 2007.

A quand remonte votre première participation au Marathon des sables ?

Cela remonte à l'année 2007 juste après ma longue absence. J'ai alors participé à la 22ème édition.

Comment avez-vous trouvé cette grande épreuve internationale ?

Je la découvrais pour la première fois. Certes, la course était très éprouvante, mais je me suis vite adapté, d'autant plus que je courais à côté de mes deux compatriotes, les frères Ahansal (Lahcen et Mohamed). Cette année-là, Lahcen avait  remporté sa 10ème victoire au Marathon des sables.

Et vous, quel avait été le résultat de votre première participation à cette prestigieuse course ?

Pour une première participation, la moisson fut plutôt bonne. J'ai  remporté l'étape marathon, et j'ai fini à la troisième place du classement général (17 h 59') derrière les deux frères Ahansal, Mohamed(17h 37') et Lahcen (17h25').

Et en 2008 ?

J'ai fait la même chose : 3ème au classement final et j'ai remporté l'étape marathon.

Avez-vous déjà fait le Raid Courrier Sud qui se dispute dans la région Souss-Massa-Drâa ?

Oui. J'y participe tous les ans depuis 2009.

Lors de la  24ème édition du MDS qui s'est disputée en 2009, vous aviez gagné une place au classement général. Pourriez-vous nous en parler ?

Effectivement. Cette année-là, j'ai fini à la deuxième place à 04'14'' de Mohamed Ahansal, qui avait relayé son frère Lahcen à la tête du classement général (16h 27' 26'') et avec 47'40'' d'avance sur le vainqueur 2012, le Jordanien Salameh Al Aqra. A l'issue de la première étape, j'ai fait 2ème  à 02'' de Mohamed (2h34'35''). J'ai ensuite remporté la 2ème étape en 2h41'17'' devant Salameh Al Aqra (2h47'48'') et Lahcen Ahansal (2h49'17''), et j'ai fait deuxième lors de la 3ème étape à 15' 01'' du vainqueur, Mohamed Ahansal (8h08'22''). J'ai également remporté la 4ème étape (l'étape marathon 42 km) en 2h52'23''avec 02'06'' d'avance sur Mohamed Ahansal, 12'05'' sur Salameh Al Aqra et 13'37'' sur  un autre Marocain, Mustapha Aït Amar.

Après votre brillante prestation lors de la 24ème édition du Marathon des sables, vous n'avez participé ni à la 25ème édition, ni à la 26ème, pourquoi ?

J'ai dû arrêter la compétition pendant deux ans (2010 et 2011) à cause d'une blessure au genou gauche. Je n'ai repris l'entraînement qu'en novembre 2011.

Racontez-nous un peu comment vous vous êtes préparé pour cette 27ème  édition.

Si j'ai pu le faire dans de bonnes conditions, c'est grâce à l'Académie Cap Juby qui m'a beaucoup aidé en me permettant de bénéficier  d'un stage de préparation, du 11 au 31 mars 2012, avec ses élèves à Taznakht dans la province de Ouarzazate.  

Et pour ce qui est du reste, c'est-à-dire l'inscription, la nourriture etc. Comment avez-vous fait ?

Je dois préciser que rien que pour l'inscription, il faut compter 37.000 DHS, plus 3.000 DHS environ pour l'alimentation. Nous utilisons des aliments lyophilisés. L'Académie Cap Juby m'a aidé pour la préparation de mon retour à la compétition et Idyl, qui a accepté de me sponsoriser, ce qui m'a permis d'assurer le reste (matériel obligatoire et équipement indispensable :boussole, mini-pompe aspivenin, sac à dos, sac de couchage, tenue de course. . . )

Propos recueillis par M'BARK CHBANI
Jeudi 3 Mai 2012

Lu 747 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs